Le lendemain du décès, le corps de Louis XIV est ouvert, triparti et embaumé selon un rituel fixé dès le Moyen Âge. À partir de 9h, dans l'antichambre de l’Œil-de-Bœuf, l'opération est conduite par Fagon, Premier médecin, et par Mareschal, Premier chirurgien, en présence de cinq grands seigneurs et de deux officiers de la Maison. Le procès-verbal de l’ouverture révèle que le côté gauche du corps est gangréné depuis l’extrémité du pied jusqu’au sommet de la tête. 
Après l’autopsie, le corps du roi est triparti* : corps, entrailles et cœur. L’embaumement est réalisé selon un protocole bien décrit par Dionis, autre chirurgien de la cour. Il commence par l’extraction des viscères (abdomen, thorax et crâne) qui sont placées dans un baril de plomb. Les cavités du corps sont ensuite remplies de produits desséchants et odoriférants (aromates, sel, étoupe), avant fermeture, bandelettage et dépôt dans deux cercueils, de plomb et de bois. Pendant que le plombier soude baril et cercueil, le cœur est à son tour embaumé et placé dans deux boîtes, l’une de plomb, l’autre d’or.

 

Georges Mareschal, premier chirurgien du roi (1658-1736)

 

Georges Mareschal, premier chirurgien du roi (1658-1736) - École Française, XVIIIe siècle - Huile sur toile
Paris, musée d’Histoire de la médecine – Paris – Descartes

En 1703, Georges Mareschal succède à Charles-François Félix de Tassy à la charge de premier chirurgien du roi. Maître d’hôtel du roi en 1706, il est anobli l’année suivante. C’est lui qui pratique l’autopsie et l’embaumement de Louis XIV. Il fonde en 1731, avec François Gigot de Lapeyronie, l’Académie royale de chirurgie. À sa mort, son fils Louis reprend sa charge.

 

Pour en savoir plus sur la tripartition, rendez-vous sur l’article « Tombeaux et mausolées » de ce dossier.

Le roi est mort

Découvrez l’exposition Le Roi est mort au château de Versailles, jusqu’au 21 février 2016. Elle retrace les détails, étrangement peu connus, de la mort de Louis XIV, et à les mettre en regard avec celles des souverains européens de la Renaissance au siècle des Lumières. En accès libre, pour les visiteurs munis d’un billet, tous les jours, sauf les jours de fermeture du Château, de 9h à 17h30.

Voir le site

Publié le 25/01/16

Modifié le 13/11/19

Retrouve ce contenu dans :