Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Un rôle surestimé ?

« La pratique de l'anglais est devenue indispensable dans de nombreux domaines », explique Jacqueline Quéniart. « Pour travailler dans l'hôtellerie, le commerce, la finance, ou encore pour faire de la recherche scientifique, il faut parler anglais. » L'anglais est ainsi considéré comme la langue indispensable, ce que conteste Claude Truchot : « Est-ce vraiment l'anglais qui sert le plus sur le marché du travail ? Je n'en suis pas convaincu. Nous surestimons probablement son utilité. Il faudrait faire une évaluation du rôle réel de l'anglais, et des autres langues. Nous pourrions alors mettre en adéquation l'enseignement et la réalité des besoins. »

Favoriser la diversité linguistique

diversité linguistique

Des associations d'enseignants, comme l'aplv, ou des linguistes, à l'instar de claude hagège, militent pour diversifier l'enseignement des langues étrangères : « c'est important pour favoriser l'ouverture sur le monde, souligne claude truchot. ainsi, les manuels d'anglais ne font référence qu'à la grande-bretagne et aux etats-unis. c'est réducteur. Le système éducatif, au contraire, doit favoriser la reconnaissance des différences culturelles. »

Mais pour Jacqueline Quéniart, anglais et plurilinguisme ne s'opposent pas, bien au contraire : « Bien maîtriser l'anglais ne suffit pas. Il faut apprendre une, voire deux autres langues. Mais quand vous disposez déjà de compétences linguistiques, vous les apprenez plus vite. »

L'école a d'ailleurs un rôle à jouer dans ce domaine en aidant les élèves à développer des stratégies d'apprentissage : repérer les mots-clés d'un texte, s'appuyer sur ses connaissances dans une autre langue, autant de techniques qui facilitent le travail de l'élève. Finalement la question n'est peut-être pas de savoir quelle langue apprendre, mais comment l'apprendre

1Europe : l’enjeu linguistique, Claude Truchot, La documentation Française, 2008
En partenariat avec VousNousIls.frvousnousils.fr

l'actualité de l'éducation, de la culture et du monde scolaire, de l'école à l'université.

Publié le 15/10/12

Modifié le 06/05/20

Retrouve ce contenu dans :