Le CPME (Comité Pour la Mémoire de l’Esclavage) a été créé en application de la loi Taubira. Il n'est pas, comme on a tendance à le dire en raccourci, « un comité de la date », créé uniquement pour choisir une date de commémoration. Son rôle dépasse largement cet aspect, et a plusieurs objectifs :

  • proposer des évolutions des manuels et programmes scolaires,
  • proposer des lieux de mémoire ainsi qu'un inventaire des archives et des musées,
  • contribuer à mettre en place un mémorial de l'esclavage, ainsi qu'un centre de recherche et de documentation sur l'histoire de la traite négrière, de l'esclavage et de l'abolition.

Ainsi le comité ne s'occupe pas simplement du passé, mais a surtout pour but d'intégrer cette histoire dans la mémoire nationale pour les générations à venir.  Pour que chacun se souvienne de cette histoire, et pas uniquement les descendants des victimes.

Publié le 29/03/13

Modifié le 20/11/20

Retrouve ce contenu dans :