Comment bien aborder le théâtre de Pierre Corneille avec ses élèves ?

Commencer par rendre le théâtre accessible aux élèves et leur donner le goût de la tragédie. Le choix de la scène s'avère particulièrement important. Mieux vaut se concentrer sur un moment d'une grande intensité. Dans Le Cid par exemple, le moment où Rodrigue doit choisir entre l'honneur de son père et l'amour de Chimène conême si les élèves voient Rodrigue comme un personnage très différent d'eux-mêmes, ils seront sensibles aux choix qui se présentent à lui.

Après avoir étudié la pièce, il serait intéressant de faire réfléchir les élèves sur le parallélisme possible entre le choix de Rodrigue et des décisions du même ordre qu'ils pourraient avoir à faire un jour : montrer que par certains aspects le dilemme cornélien reste toujours d'actualité.

Avant d'aborder la scène, l'enseignant doit rappeler le contexte et ce qui s'est passé avant pour que la scène devienne intelligible. Ensuite il faut montrer le sens de la scène et étudier comment ce dilemme peut déboucher sur une fin tragique.

Il serait intéressant d'inviter les élèves à réfléchir sur une approche de la mise en scène : les costumes, les décors, les indications de jeu, à envisager les problèmes de mise en espace qu'ils suscitent, pourquoi pas en réalisant une pièce de théâtre.

Les thèmes qui doivent être abordés en priorité

  • Le héro cornélien, avec plusieurs exemples : Rodrigue dans Le Cid, Auguste dans Cinna
  • Le conflit cornélien entre l'amour et l'honneur
  • L'aspect romanesque des pièces, l'invraisemblance
  • La liberté des tragédies de Corneille par rapport aux règles classiques

Quelques conseils pour travailler sur le langage poétique

D'abord, expliquer le vocabulaire d'ancien français, la polysémie de certains termes comme le sens de "feu" sentiment, différent du "feu" combustion.

On peut également revoir toute la partie technique, les rimes, les allitérations, les figures de style comme les métaphores, le champ lexical et rattacher cette analyse avec ce que les élèves ont appris en poésie. Il n'est jamais inutile de revoir les notions étudiées auparavant.

On peut également s'attacher à montrer comment Corneille arrive à se couler dans les règles techniques, notamment la forme imposée par les alexandrins, et transcender ces barrières pour exprimer les sentiments des personnages.

Les projets étudiants autour du théâtre de Corneille

Les ateliers théâtre permettent de poursuivre le travail commencé en classe et de rentrer plus concrètement dans une pièce. Ces moments permettent parfois de révéler certains talents chez des élèves qui n'obtiennent pas toujours les meilleures notes en classe. Il constitue également un moyen de vivre d'autres expériences avec les élèves.

Les supports média/livres conseillés

Il est primordial d'immerger les élèves dans les textes avant d'aller voir le film ou d'aller au théâtre. Aller voir un film comme L'Esquive d'Abdellatif Kechiche par exemple permet de sensibiliser les élèves au théâtre. C'est mieux si l'enseignant a vu et analysé le film et la pièce avant d'en parler. L'idéal est de susciter une curiosité chez les élèves à partir de ce qu'on peut faire en classe. (Voir Le Jeu de l'amour et du hasard de Marivaux qui sert de trame à l'intrigue du film).

Les élèves se sentent naturellement plus proches du cinéma. Des films comme Le Dîner de cons de Francis Veber, par exemple, fondé sur une pièce de théâtre de Francis Veber constituent un bon tremplin vers des textes plus élaborés (le texte de la pièce est disponible aux éditions Ramsay).

Il peut être intéressant de visionner plusieurs versions et de voir plusieurs comédiens à des époques différentes jouant un même personnage. Cela permet de montrer aux élèves que le théâtre n'est pas forcément la relique d'une époque donnée mais met en scène des situations atemporelles.

Publié le 29/01/13

Modifié le 09/03/20

Retrouve ce contenu dans :