Vidéo : Esclavage : 1849, année zéro en Guadeloupe

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire05:21Publié le 28/06/2021

Esclavage : 1849, année zéro en Guadeloupe

La flamme de l'égalité, un concours pour comprendre l'esclavage

Dans la nuit du 24 au 25 juin 1849, un an après l’abolition de l’esclavage, la mairie de Grand Bourg, située sur l’île de Marie Galante en Guadeloupe est le théâtre d’un événement tragique : la révolte des esclaves de la «  mare à Punch ». 

Le projet des élèves 

Pour leur participation au concours, les élèves de première du micro-lycée de Guadeloupe, reviennent sur cet épisode de leur île natale et abordent la question du devoir de mémoire.

Les premières élections des nouveaux affranchis 

Suite aux élections législatives de 1849, où les nouveaux affranchis peuvent voter pour la première fois. Deux camps s’opposent : les esclavagistes et les abolitionnistes.

Victor Schœlcher, un abolitionniste, gagne les élections puis cède son siège à un ancien esclave, Louisy Mathieu. La population blanche conteste le résultat et demande l’organisation de nouvelles élections. La population noire se révolte mais cette manifestation réprimée dans le sang, fait un grand nombre de victimes. En signe de réparation, les anciens esclaves, brûlent la mairie de Grand Bourg et déversent tout le sucre et le rhum de l’usine voisine, dans la mare, d’où le nom de « mare à Punch ».

Réalisateur : Jean-Luc Orabona

Nom de l'auteur : Jean-Luc Orabona

Producteur : ECLECTIC

Année de copyright : 2021

Année de production : 2021

Publié le 28/06/21

Modifié le 23/08/21

Ce contenu est proposé par