Vidéo : À l'origine de l'expression "Se prendre une taule"

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Options05:14Publié le 15/09/2021

À l'origine de l'expression "Se prendre une taule"

Culture Prime

« Se prendre une taule » signifie « subir un échec » mais quelle est l’origine de l’expression ?

Tôle ou taule ?

En 1870, dans le roman Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne, le nautilus est en tôle d’acier. En 1893, Mallarmé mentionne dans ses poèmes la tôle avec un « o », tout comme Guillaume Apollinaire dans son poème désir en 1918. A partir du XIXe siècle, le mot « tôle » désigne une petite maison. Dans le dictionnaire de l’Argot moderne de Lucien Rigaud en 1881, « la tôle » désigne la prison. Aujourd’hui, le mot « taule » garde cette signification dans le langage familier. Par ailleurs, dans le sud de la France, le mot est orthographié « taula » ou « toulo », alors que dans le nord, c’est l’orthographe « tôle » qui prédomine. En bref, les deux orthographes sont tolérées.

Tôle de fer

Au XIIe siècle, le mot « taule » est une forme dialectale du mot « table ». En 1643, l’association entre la taule et le métal est inscrite dans le dictionnaire avec la définition « fer, mince et large ». Il faudra attendre 1863, dans le dictionnaire Le Littré pour avoir la définition « tôle : fer battu réduit en plaques minces ». Les deux mots ont la même étymologie mais leur sens diffère. Une « tôle » désigne une feuille d’acier ou de fer, dans le langage familier, quant au mot « taule » il est synonyme de prison.

 

Je finirai en taule, avait prédit mon instituteur.

Extrait de la chanson Bakel City Gang, Booba

 

 

Au fil des années, la « taule » devient « au » pour parler d’une maison de passe ou une prison.

Le lien entre « la taule » et « se faire mal » ?

Difficile de connaitre l’origine exacte de l’expression « se prendre une taule » mais l’expression apparait pour la première fois en 1949 dans la revue internationale de l’eau, la Houille blanche. A la montagne, la neige tôlée désigne « une neige qui a commencé à fondre et a regelé » et qui crée une légère plaque de verglas, dangereuse pour les skieurs. Par conséquent, un skieur qui glisse sur la tôle, « se prend une tôle », un échec.

 

► A l'origine de l'expression « Se prendre une taule » est disponible sur france.tv

 

Producteur : Culture Prime

Publié le 15/09/21

Modifié le 15/09/21

Ce contenu est proposé par