Vidéo : À l'origine de la méthode Coué

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Options06:19Publié le 15/10/2021

À l'origine de la méthode Coué

Culture Prime

La méthode Coué est une méthode de guérison basée sur l’autosuggestion mise au point par Emile Coué de la Châtaigneraie, un pharmacien français qui comprit l’importance de l’imagination dans le rétablissement. Ce terme, aujourd’hui entré dans le langage courant, est pourtant parfois tourné en dérision…

Emile Coué de la Châtaigneraie, un pharmacien qui soigne aussi par les mots

Emile Coué de la Châtaigneraie est un pharmacien né le 26 février 1857 à Troyes. A 26 ans, il ouvre sa première officine, où il vend ses médicaments accompagnés d’encouragements et d’autres paroles positives qui contribuent à son succès. En effet, il a pris conscience du pouvoir de l’effet placebo, c’est-à-dire le résultat positif d’un traitement indépendamment de l’effet attendu de celui-ci, et de l’effet de suggestion et de l’imagination pour la guérison des patients. En 1885 il fonde l’Ecole de Nancy avec le docteur Hippolyte Bernheim, spécialiste de l’hypnose. Un domaine qu’il pratiquera quelques temps avant d’abandonner, persuadé que l’autosuggestion était suffisante pour améliorer les conditions des malades.

L’autosuggestion, au cœur de la méthode Coué

C’est au début des années 1900 qu’Emile Coué de la Châtaignerais développe les premiers principes de la méthode qui portera son nom. Celle-ci est fondée sur les concepts que toute idée implantée dans l’esprit peut, dans la limite du possible, devenir réalité, et que ce n’est pas la volonté, mais l’imagination, plus puissante, qui nous pousse à agir. Au-delà de la parole, il utilise l’autosuggestion par le corps, par exemple en incitant à sourire en toutes circonstances, ou encore par la visualisation, comme quand il conseille à une personne souffrant de troubles intestinaux d’imaginer son appareil digestif en train de digérer.

La Coué-Mania à travers le monde

En 1913, il publie La Maîtrise de soi-même par l’autosuggestion consciente. Un livre au succès international qui le conduira à voyager autour du monde pour animer des conférences où il fait salle comble, et où il est accueilli en héros, comme quand il est invité à la Maison Blanche par le président américain de l’époque, Calvin Coolidge. En parallèle, il vend sa pharmacie et ouvre une clinique où se pressent des malades de toutes les origines et de tous milieux sociaux, notamment le duc d’York, qui deviendra le roi d’Angleterre George VI, qui souffrait de bégaiement.

Une méthode tournée en dérision mais pourtant novatrice

Emile Coué décède d’une pneumonie le 2 juillet 1926, à 69 ans. Ses travaux et sa méthode qui ont fait sa renommée sont ensuite dénigrés, notamment par certains médecins qui y voient un manque à gagner. Pour eux, il était également inacceptable qu’un pharmacien donne son avis sur la médecine en affirmant que chaque maladie comporte une maladie physiologique et une maladie psychologique. Le terme de méthode Coué est ensuite entré dans le langage courant, mais souvent de manière moqueuse. Il était pourtant un précurseur du développement personnel, qui aura inspiré des méthodes aujourd’hui reconnues comme la sophrologie ou la Programmation Neurolinguistique.

Producteur : Culture Prime

Publié le 15/10/21

Modifié le 19/11/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte