Vidéo : À l'origine du carnaval de Venise

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Options04:24Publié le 15/10/2021

À l'origine du carnaval de Venise

Culture Prime

Le carnaval de Venise est aujourd’hui un événement incontournable de la célèbre ville italienne, attirant des dizaines de milliers de curieux chaque année. Des festivités qui auront bientôt 1 000 ans, et qui ont beaucoup évolué au fil du temps.

La naissance du carnaval de Venise

Le terme de carnaval apparaît en 1094, dans un édit sur les divertissements publics initié par le doge de Venise. Son objectif est d’offrir une période de fête et de jeux aux habitants de toutes les classes sociales, ainsi que d’affirmer la puissance de la ville. Ce n’est qu’au XIIIe siècle que les célèbres masques rejoignent les festivités, mais leur utilisation est très vite régulée. Car certains s’en servent pour outrepasser anonymement les lois, tandis que des religieux les utilisent pour quitter leur couvent et se mêler à la foule.

Une disparition temporaire

Après plusieurs limitations au fil des siècles, l’événement est totalement interdit en 1797 par Napoléon Bonaparte, alors en pleine campagne d’Italie avec les troupes du Directoire, et qui craignait une rébellion. En 1849, l’Empire d’Autriche, qui occupe alors la région, le rétablit partiellement. Mais le carnaval s’embourgeoise et s’éloigne progressivement de l’esprit initial de cette fête populaire. C’est en 1979 qu’il revient sous sa forme actuelle, sous l’impulsion de la Fenice (l’opéra de la ville), d’associations, de la municipalité ainsi que de la fondation de la Biennale de Venise.

Les cérémonies traditionnelles du carnaval

Les festivités se déroulent pendant les dix jours précédant le mercredi des Cendres, jour où commence le Carême, et débutent par le « vol de l’ange ». Une coutume née au XVIe siècle, alors appelée le « vol du Turc », d’après une légende racontant qu’un funambule turc se serait rendu au campanile de San Marco en se tenant en équilibre sur un fil. Pendant longtemps, des acrobates réitèrent l’exploit chaque année, mais sont finalement remplacés par une colombe en bois à compter de 1759, après un accident mortel. Depuis 2001, des jeunes femmes ont relancé cette tradition.

Une autre coutume récemment réintroduite est la fête des Maries, qui a lieu le premier samedi du carnaval. Le 2 février, jour de la Chandeleur, les mariages de douze filles choisies parmi les plus pauvres et les plus belles sont célébrés chaque année. Mais en 973, les épouses furent enlevées. Cette fête célèbre leur libération par les Vénitiens avec un défilé,. Elle fût toutefois supprimée en 1379, car les femmes subissaient régulièrement des viols lors de l’événement. Aujourd’hui, un cortège accompagne les douze Marie, de la basilique San Pietro di Castello vers la Piazza San Marco.

Les déguisements et costumes à l’honneur

Les déguisements sont un élément essentiel du Carnaval de Venise, qu’ils soient traditionnels, comme la « bauta » ou la « Moretta » avec son masque de velours retenu par la bouche via un bouton situé à l’intérieur, ou qu’ils proviennent de personnages de la commedia dell’arte, à l’instar d’Arlequin, Pantalon, ou de Colombine. La ville attire des touristes du monde entier, qui se lancent dans la fabrication du costume le plus original. Un concours du plus beau masque est même organisé lors du dernier week-end. Tandis que les festivités se concluent le jour de Mardi Gras, ponctuées par un défilé.

Producteur : Culture Prime

Publié le 15/10/21

Modifié le 19/11/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte