Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

À tire-larigot

Dis moi dix mots

Publié le 12/03/15Modifié le 07/11/19
sso_title
sso_description

Qu’est-ce qu’on peut faire « à tire-larigot » ? Bien des choses selon ses envies…On peut prendre des jours de congés, à tire-larigot, aller au cinéma à tire-larigot, faire les soldes à tire-larigot, etc.

L’expression est familière et on la trouve davantage à l’oral qu’à l’écrit. On sent qu’il s’agit d’une expression ancienne, tant dans son écriture, dans sa construction et dans sa prononciation.   

« À tire-larigot » fonctionne comme un adverbe. Synonyme de beaucoup, d’énormément. Il y a toujours un effet de sens lorsqu’on emploie cette formule. On souligne que la mesure a été dépassée.

Le larigot, jadis, c’était une flûte. Puis la flûte, comme le larigot, désignent aussi un verre, ou même n’importe quel flacon qui contient du vin. Boire « à tire-larigot » c’est donc d’abord boire sans s’arrêter ; un verre après l’autre sans détacher la flûte de ses lèvres. Et le verbe « tirer » s’accorde fort bien au larigot et à ce genre de signification. C’est le terme qu’on emploie pour dire que le liquide passe d’un contenant dans un autre. Quand le vin est tiré, il faut le boire. 

Producteur : Canopé-CNDP

Année de production : 2014

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :