Aménager pour répondre aux inégalités croissantes entre territoires

Géographie 3ème

Publié le 17/06/19Modifié le 07/11/19

Sur le même sujet

Pourquoi aménager le territoire français ?

Après la Seconde Guerre mondiale en 1945, on a constaté qu’il y avait de grands déséquilibres sur le territoire français :

  • un premier déséquilibre concerne l’importance excessive de Paris, ainsi que l’hypercentralisation parisienne par rapport au reste du territoire qui est un peu délaissé.
  • un deuxième déséquilibre qui oppose une France de l’Est qui, à la fin de la Seconde Guerre mondiale est très industrialisée, à une France de l’Ouest qui l’est beaucoup moins, car c’est encore une France rurale et qu’il va falloir dynamiser au plan économique.
  • un troisième déséquilibre qui est celui de la diagonale du vide, cet espace de faible densité peu dynamique en France et qu’on veut également redynamiser.

S’il y a des déséquilibres à l’échelle du territoire tout entier, il y a également des déséquilibres à une plus grande échelle. (plus l’échelle est grande, plus le territoire considéré est petit). Si nous prenons l’exemple de l’Île-de-France, on constate qu’il y a d’abord des inégalités sociales et économiques extrêmement fortes entre les Franciliens. L’État, grâce aux pouvoirs publics, propose d’y remédier, mais il y a aussi des problèmes liés au transport puisque les villes ont tendance à s’étendre indéfiniment et les habitants les plus éloignés dans les banlieues ou dans les espaces périurbains ont besoin d’un système de transport qui leur permet de regagner le centre des villes. Il y a donc un certain nombre d’éléments qui justifient qu’on prenne en compte l’aménagement de notre territoire.

Comment ?

Après la Seconde Guerre mondiale, sous la Ve République, la France s’est dotée d’un certain nombre d’instruments de modernisation dont la DATAR (Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale) qui date de 1963 et qui réfléchit à ces processus d’aménagement.

Il existe également les lois de décentralisation de 1982-1983 qui ont donné la possibilité d’aménager leur territoire aux collectivités territoriales (départements, régions). Il faut également rappeler qu’il y a d’autres acteurs de l’aménagement du territoire, qui ne sont pas forcément des acteurs nationaux. Par exemple l’Union européenne a aujourd’hui une action absolument décisive dans l’aménagement du territoire européen et donc dans l’aménagement du territoire français.

Avec quels résultats ?

Depuis 1964 ont été créées des métropoles d’équilibre : certaines importantes agglomérations françaises (Lille, Marseille, Lyon, Nantes, Toulouse, etc.) ont été élevées au rang de métropole d’équilibre avec pour objectif de faire contre-poids à l’importance de Paris qui écrasait un peu tout le territoire.

Il y a eu un rééquilibrage industriel entre l’est et l’ouest de la France puisque aujourd’hui, l’ouest de la France est beaucoup plus dynamique au plan économique et contient des pôles industriels de pointe qui sont très réputés dans le monde.

La diagonale du vide est toujours vide : on ne peut pas forcer les gens à habiter là où ils ne veulent pas et elle reste un espace de faible densité en France.

Il y a aussi de nouveaux enjeux. D’une part, comme la France est bien intégrée dans un espace mondialisé, il a fallu réfléchir aux connexions de transport avec ses voisins européens. Par exemple, un dispositif comme l’Eurostar fait partie de l’aménagement du territoire puisque le territoire ne se limite pas aux limites de notre Hexagone.

Enfin un nouveau problème s’est manifesté dans les années 1980, celui de la durabilité, c’est-à-dire du respect de l’environnement. C’est aujourd’hui un enjeu qui fait partie de l’aménagement du territoire et que l’on prend en compte, par exemple avec la création de parcs régionaux et nationaux dans les années 1960.

 

Conclusion : Les enjeux ont évolué, les acteurs aussi, et un certain nombre de réussite sont effectives, mais il reste également des choses à faire. En termes d’aménagement du territoire, il est parfois difficile de concilier des enjeux qui sont un peu contradictoires : contrebalancer le poids de Paris, mais en même temps faire en sorte que Paris garde son statut de métropole mondiale, à rayonnement international.

Réalisateur : Les Bons Profs

Producteur : Les Bons Profs

Année de copyright : 2016

Année de production : 2016

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :