Vidéo : Anaïs-Mai Desjardins, équipe de France de Kitefoil !

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Anaïs-Mai Desjardins, équipe de France de Kitefoil !

1, 2, 3... Lumni !, les extraits

Aujourd’hui, tu vas découvrir un sport spectaculaire avec la championne d’Europe de kitefoil, Anaïs-Mai Desjardins, puis un défi sera lancé à Sarah, 11 ans, afin d’essayer d’intégrer la Mission Terre, enfin tu vas savoir pourquoi les jeux vidéo, c’est bien, mais avec modération !

Découvre un sport spectaculaire : le kitefoil !

Beaucoup d’entre vous vont découvrir un nouveau sport qui se nomme le Kitefoil, et quoi de plus naturel que d’accueillir une star dans cette discipline, elle est championne d’Europe, vice-championne de France, elle s’appelle Anaïs-Mai Desjardins. Le kitefoil est spectaculaire à regarder, ce sont des sportifs qui sont sur une planche avec une dérive et ils sont tractés par une grande voile, et plus ils vont vite, plus cette dérive spéciale leur permet d’être au-dessus de l’eau, un peu comme si ils volaient. Un sport de glisse assez génial où l’on peut aller jusqu’à 70 km/h. Ce sport va faire partie des Jeux olympiques à Paris en 2024. Et quand Anaïs-Mai n’est pas sur sa planche en train de voler au-dessus de l’eau, elle fait des études de médecine et est en troisième année ! Regarde cette vidéo afin de la voir évoluer sur les mers, ça va super vite !

Le plastique, ennemi n° 1

Dans la Mission Terre, un défi a été lancé à Sarah, 11 ans, qui da devoir récolter en seulement 10 minutes un maximum de plastiques et de cartons chez elle ainsi que dans son immeuble. Il faut savoir que chaque année, chaque français produit 568 kg de déchets !  Une fois qu’elle aura fait le tour chez elle, il faudra qu’elle parte également chez ses voisins afin d’en récupérer un maximum… Va-t-elle y arriver en seulement 10 minutes ? Réponse dans cette vidéo.

Bien évidemment, c’est le plastique qui est l’ennemi juré, c’est vraiment le pire des déchets car il ne va jamais vraiment se dégrader dans l’environnement, il va faire ce qu’on appelle des micro-plastiques. Il faut savoir qu’on en ingère 5 grammes par semaine sans le savoir, ce qui équivaut au poids d’une carte bleue ! En fait tu ingères du plastique dès le moment où tu bois dans une bouteille d’eau ou bien même en mangeant des aliments qui ont été emballés dans du plastique…

En 2019, la France n’a recyclé que 26 % de ses déchets plastique. La solution ? Mettre dans la bonne poubelle ne suffit pas toujours. Tous les déchets sont mis en décharge, ce qui va engendrer la pollution des sols. Pour protéger la planète, il faut utiliser autant que possible des alternatives durables comme des gourdes, à la place des bouteilles en plastique.

Jeux vidéo et addiction

Les jeux vidéo, c’est super, mais à y consacrer trop de temps, ça peut devenir dangereux… En moyenne, un enfant sur deux joue tous les jours. Michaël Stora psychologue, fait le pour et le contre : Jouer aux jeux vidéo engendre d’abord du plaisir. Au-delà, le jeu a une fonction très saine : c’est une sorte de récompense après une journée chargée, c’est également un espace où l’on redevient acteur, alors que l’on a été passif toute la journée. Pour aller plus loin, c’est en perdant que l’on apprend à gagner ! Ça, c’est le côté pile. En revanche, attention au côté face : le plus gros risque dans les jeux vidéo porte un nom : c’est l’addiction, autrement dit, c’est le fait de devenir accro : on ne peut s’empêcher de ne faire plus que cela au détriment des autres plaisirs. L’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé a établi que l’addiction en ligne existait réellement. Toute chose qui est agréable peut devenir une addiction. Attention à la rupture des liens sociaux : c’est quand on préfère jouer aux jeux vidéo plutôt que d’aller jouer avec ses copains.

Les problèmes commencent quand le jeu vidéo prend la place de tous les autres plaisirs.

Les conseils : Joue si possible avec tes parents, ou bien tes frères et sœurs, ne néglige pas les autres activités, et joue à des jeux adaptés à ton âge.

 

Archives

Fédération française de voile

Adobestock

Presse

Réalisateur : Anthony Forestier

Producteur : France tv studio

Année de copyright : 2021

Publié le 21/04/21

Modifié le 21/04/21

Ce contenu est proposé par