Vidéo : L'aryanisation des biens juifs

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire05:13Publié le 06/11/2013

L'aryanisation des biens juifs

Un village français, ils y étaient...

Dans le IIIe Reich, le mot « aryanisation » désignait le transfert d'établissements commerciaux et industriels possédés par des Juifs vers des propriétaires non juifs. En France, cette dépossession des biens juifs commençait en 1940, comme le racontent l’historien l'historien Jean-Pierre Azéma et des témoins de cette période.

Une politique de spoliation

En France, l'expropriation des biens juifs commençait dès l’automne 1940 en zone nord. Les nazis sommaient, via une série d’ordonnances, que les petites ou grandes entreprises tenues par des Juifs passent aux mains de commissaires provisoires, sous surveillance allemande.

Voyant cela, le gouvernement de Vichy s’inquiétait que l’occupant s’approprie des biens français. Le régime de Vichy, qui avait déjà relégué les Juifs français à l’état de citoyens de seconde zone, instaurait alors le 22 juillet 1941 une aryanisation à la française. Médecins, patrons d’usine, épiciers… Des Français de confession juive en zone sud se voyaient, du jour au lendemain, déposséder de leur propre entreprise. Le but était de réduire leur puissance économique présumée.

 

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les nazis effectuaient aussi des spoliations d'œuvres d'arts appartenant à des Juifs. 

Réalisateur : Antoine de Meaux

Producteur : Tetra Media Fiction

Année de production : 2010

Publié le 06/11/13

Modifié le 11/04/22

Ce contenu est proposé par