Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

sso_title
sso_description
Spécialités08:55

Assouplissement quantitatif : l'arme lourde des banques centrales

Le gros mot de l'éco

C'est l'arme monétaire la plus puissante jamais utilisée, un gros calibre dégainé par les banques centrales juste après le tsunami financier de 2008, aux États-Unis et en Europe. L'assouplissement quantitatif cible le prix de l'argent pour sortir l'économie d'une panne durable. L'idée, c'est de faire baisser le coût de l'emprunt pour que tout le monde recommence à consommer et à investir. Mais comment ça marche, et est-ce que ça marche ? Regardez !

 

C’est quoi l’assouplissement quantitatif ?

Une politique monétaire menée par des banques centrales. Une arme dont la cible est le prix de l’argent. Son objectif : faire baisser durablement ce prix pour encourager l’emprunt, et donc, l’activité économique.

 

L’assouplissement quantitatif, comment ça marche ?

En temps normal, les banques centrales veillent à ce que les taux d’intérêt n’augmentent pas. Plus ils sont bas, moins l’argent est cher, et plus les crédits sont accessibles. Mais, une fois les taux ramenés à zéro, les banques centrales sortent l’artillerie lourde. Concrètement, elles rachètent aux banques commerciales des titres financiers bien précis qu’elles payent en cash. La quantité de monnaie en circulation augmente et le prix de l’argent baisse. Du coup, les ménages et les entreprises empruntent plus, pour moins cher. Tout le monde est encouragé à consommer, à investir et à embaucher. Dans le jargon des banquiers centraux, on parle d’hélicoptère monétaire, un peu comme si les billets tombaient du ciel. Mais attention, trop d’argent en circulation peut faire flamber l’inflation, et tuer la croissance.

 

Banque de France

En zone euro, c’est la banque centrale européenne qui conduit l’assouplissement qualitatif. Mais, en pratique, ce sont les banques centrales nationales qui mettent en œuvre cette politique monétaire. A Paris, cela ça se passe à la Banque de France.

Réalisateur : Yong Chim, Patrick Delamotte, Clément Chagot

Nom de l'auteur : Myriam Mascarello

Producteur : France 24

Année de copyright : 2018

Publié le 12/12/19

Modifié le 12/12/19

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par