Vidéo : Austérité ou relance, comment ça marche ?

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
SES03:03Publié le 13/02/2014

Austérité ou relance, comment ça marche ?

Dessine-moi l'éco

Afin de réduire sa dette par rapport à son PIB, un Etat peut mener une politique de relance ou d’austérité, en ajustant ses dépenses et ses impôts. Une décision qui dépend de la valeur du multiplicateur, un indicateur, qui divise les économistes. 

La politique de relance 

Certains économistes, comme John Maynard Keynes, estiment que ce multiplicateur est obligatoirement supérieur à 1. Pour augmenter son PIB, l’Etat doit alors augmenter ses dépenses. Par exemple, quand il paie une entreprise 100 000 euros pour la construction d’une école, il augmente sa dette d’une somme équivalente. Sur ces 100 000 euros, l’entreprise et ses salariés vont en épargner 20% et dépenser le reste pour l’achat de biens ou de services. Soit 80 000 euros de dépenses supplémentaires, qui, à leur tour, seront majoritairement dépensées, et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de revenus à dépenser ou à épargner. 

Pour une dépense publique initiale de 100 000 euros, ce sont ainsi, en tout, 500 000 euros qui vont être dépensés. En augmentant ses dépenses, l’Etat entraîne une hausse des dépenses privées, et donc, de son PIB. De cette manière, ses revenus augmentent plus rapidement que sa dette. 

La politique d’austérité 

D’autres économistes, quant à eux, considèrent que le multiplicateur est forcément inférieur à 1. Et qu’en augmentant ses dépenses, l’Etat pousse les ménages à craindre une hausse des impôts, et à épargner plutôt que dépenser. Leur argent ne sera pas réinjecté dans l’économie, et les dépenses publiques entraîneront alors une baisse, ou une augmentation plus faible des dépenses privées. La hausse de la dette de l’Etat sera ainsi plus rapide que celle de ses revenus. Pour éviter cette situation, il va devoir augmenter les impôts et / ou réduire ses dépenses. C’est la politique d’austérité

Quelle politique mener ? 

La plupart des économistes pensent aujourd’hui que le multiplicateur est supérieur à 1, et que les Etats doivent opérer une politique de relance. Mais le calcul de cet indicateur reste sujet à débat. D’autant plus que s’il s'avérait en vérité inférieur, une politique de relance pourrait fortement impacter les économies et les dettes des Etats.

Producteur : SYDO

Année de production : 2012

Publié le 13/02/14

Modifié le 09/06/22

Ce contenu est proposé par