Vidéo : Beauvoir : le manifeste des 343

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions

Regarde cette vidéo et gagne facilement jusqu'à 15 Lumniz en te connectant !

Il n’y a pas de Lumniz à gagner car tu as déjà consommé cet élément. Ne t'inquiète pas, il y a plein d'autres contenus intéressants à explorer et toujours plus de Lumniz à gagner.

->   En savoir plus
Histoire02:41Publié le 09/06/2022

Beauvoir : le manifeste des 343

C Jamy, les extraits

En 1971, Simone de Beauvoir signe le Manifeste des 343 pour réclamer le droit à l’avortement. Retour sur les coulisses de ce combat féministe majeur avec Lauren Malka, journaliste littéraire de C Jamy et podcasteuse.

Simone de Beauvoir et le MLF

Avec la publication de l'ouvrage Le Deuxième sexe, des milliers de jeunes femmes se mettent à aduler son auteure, Simone de Beauvoir et ses idées féministes révolutionnaires. Certaines d'entre elles deviennent des féministes radicales et fondent le MLF, mouvement de libération des femmes. Parmi les causes défendues, celle de la légalisation de l'avortement s'impose comme un combat majeur.

Mobilisation du MLF contre l'avortement clandestin

En 1971, en France, seules 6 % des femmes prennent la pilule car ce nouveau médicament suscite la méfiance. Les femmes qui veulent avorter doivent donc partir en Grande-Bretagne ou en Suisse mais cette démarche est chère. Les autres femmes ont recours à des femmes souvent non médecins, appellées « faiseuses d'anges », qui les avortent avec des aiguilles à tricoter. Traumatiées, ces femmes en ressortent parfois mutilées, et certaines en meurent. A l'époque, l'avortement est tabou et passible de 2 ans de prison. Aucune femme n'ose avouer qu'elle a avorté. Pour sensibiliser les dirigeants à cette cause de santé publique, la journaliste Nicole Muchnik du journal Le Nouvel observateur a une idée. Elle contacte le MLF pour rédiger une pétition et appeler les célébrités à dire qu'elles ont avorté.

Manifeste des 343 femmes célèbres et anonymes

Anne Zelensky, l'une des fondatrices du MLF, rencontre Simone de Beauvoir pour savoir si elle est d'accord pour soutenir ce manifeste. Grâce à l'écrivaine et philosophe, le manifeste attire de grandes signatures, telles que Marguerite Duras, Françoise Sagan, Gisèle Halimi et de nombreuses anonymes. En avril 1971, le manifeste des 343 paraît sous le titre « Je me suis fait avorter ». Le journal satirique Charlie Hebdo en fait sa une, avec pour titre, « les 343 salopes ». La formule est reprise dans le monde entier et inspire d'autres pays comme l'Allemagne qui lance aussi un manifeste avec l'aide d'actrices comme Romy Schneider. C'est une victoire pour les femmes du MLF et Simone de Beauvoir. La philosophe relativise toutefois cette réussite :

Nous n'avons pas gagné. N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question.

Simone de Beauvoir

© Crédits images : AFP / AKG-IMAGES / BRIDGEMAN IMAGES / GAMMA-RAPHO / PHOTO 12 / SHUTTERSTOCK / SIPA / DR

Producteur : Elephant Adventures

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Publié le 09/06/22

Modifié le 09/06/22

Ce contenu est proposé par