Vidéo : Beethoven : composer malgré la surdité

icu.next-video

Contenu proposé par

Arte
Musique01:23Publié le 16/08/2022

Beethoven : composer malgré la surdité

Bon anniversaire Maestro Beethoven

Le compositeur de génie, plébiscité par l’aristocratie viennoise, devient progressivement sourd et bascule dans une surdité totale en 1819. Une épreuve pour celui qui consacre sa vie à la musique ce qui lui assure un train de vie enviable à l’époque. 

Un handicap de plus en plus pesant 

Désespéré, Ludwig a 30 ans est au bord du gouffre. Depuis son arrivée à Vienne, il entend de moins en moins. Il en perd le goût de vivre. Un cauchemar pour le musicien et compositeur qui perd complètement l’audition avant ses 50 ans 

Des remèdes pour lutter contre la surdité, sans réels effets 

Ludwig boit du thé, prend des médicaments, se met des cotons imbibés d’huile d’amande ou de raifort dans les oreilles. Il essaye également des traitements à base d’électrochocs et utilise des cornets acoustiques. Mais sans succès. La plume et le papier deviennent le meilleur moyen de communiquer avec Ludwig : 400 de ces cahiers de conversation existent encore à ce jour. 

La musique comme unique voie de salut 

L’état de santé de Ludwig s’aggrave, en plus de la surdité, il faut ajouter la myopie, les sauts d’humeur, des soucis d’estomac et un foie malade qui finira par l’emporter à l’âge de 57 ans. Pourtant, à cette époque, le compositeur est plus productif et plus aimé. Pour composer, il s’en remet à son oreille interne, à son univers musical intérieur et crée ainsi plusieurs œuvres majeures.

Réalisateur : Loïc Bertrand, Stefanie Hintzmann

Producteur : ARTE G.E.I.E.

Année de copyright : 2020

Publié le 16/08/22

Modifié le 28/11/22

Ce contenu est proposé par