#Blob : quelle est cette étonnante créature ?

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 1 min 30
Publié le 23/10/19Modifié le 07/11/19

Sur le même sujet

Animal ou végétal ? Organisme vivant non identifié, le blob excite la curiosité de tous, y compris des scientifiques. Nouvelle star du Parc zoologique de Paris, cette cellule constituée de plusieurs noyaux est capable d'apprendre alors qu'elle n'a pas de cerveau et surprend par ses capacités d'adaptation, qui la rendent presque immortelle. Pour tout capter sur ce mystère de la nature, Zoom fait le point. 

Le blob, qu'est-ce que c'est ?

Le blob, ce n'est ni un animal ni un végétal ni un champignon. Il est inclassable. Il n'a ni cerveau ni estomac ni bouche ni yeux. Pourtant, le blob s'alimente et respire. Surtout, il est doté d'intelligence et de mémoire. Il grandit et peut se déplacer de 4 cm par heure. Cet organisme aime l'humidité, les champignons et il raffole des flocons d'avoine. Il peut avoir différentes formes et prendre différentes couleurs, comme l'orange, le vert, le bleu, le rose... 

Pourquoi le blob fascine-t-il les scientifiques ?

Apparu il y a plus de 500 millions d'années, le blob a été médiatisé dans les années 70 grâce à une femme qui l'a découvert dans son jardin, au Texas. Aujourd'hui, il intrigue le monde entier, surtout les scientifiques. Pourquoi ? Parce que le blob arrive à se regénérer et il est quasiment immortel. Si on le coupe en deux, il cicatrise en 2 minutes. Il réagit aussi en fonction de son environnement. Et tout cela pourrait bien faire avancer la médecine, comme le précise le docteur Audrey Dussutour, chercheuse au CNRS : « Il faut faire un parallèle avec les tumeurs. Il a cette croissance anarchique, exponentielle comme un cancer. Et donc, on peut en effet étudier le blob pour étudier le cancer. »

Surnommé « le recycleur »

Mais le blob n'est pas dangereux. Surnommé « le recycleur », il est même fondamental pour la forêt. Il mange des champignons et génère des micronutriments essentiels pour les plantes. Cet organisme incroyable est cultivé très précieusement par une équipe de jardiniers de la « blob zone ». Pierre-Yves Bureau, directeur du Parc zoologique, explique : « On a une équipe de plusieurs jardiniers au sein du Parc zoologique de Paris et trois jardiniers sont spécialement dédiés à la culture du blob. Ca prend entre 1h30 et 2 heures par jour pour l'équipe des espaces verts. Ils travaillent en collaboration avec les scientifiques du zoo pour que la culture du blob se passe dans le bon respect des protocoles pour cet élevage. »

Grâce à eux, vous pourrez voir le blob au meilleur de sa forme !

 

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :