Vidéo : « Capitale de la douleur » de Paul Eluard

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Français01:52Publié le 22/07/2022

« Capitale de la douleur » de Paul Eluard

La P'tite Librairie

Paru en 1926, Capitale de la douleur, est le premier recueil de Paul Eluard. Dans cette œuvre, le grand poète célèbre l’amour fou qu’il porte à sa muse et femme de sa vie, Gala.

Gala et Paul Eluard

Tout commence par une histoire d'amour. Paul Eluard, de son vrai nom Eugène Emile Paul Grindel, rencontre une jeune femme russe, Helena Diakonova, qu’il surnommera Gala. En 1916, les amants se marient, mais pendant que Paul Eluard s’aventure dans le surréalisme et les extravagances du dadaïsme, sa femme Gala tombe amoureuse du peintre Marx Ernst, un ami du couple qui séjourne chez eux. Dans ce triangle amoureux, Paul Eluard est le premier qui souffre. 

L'art d’être amoureux

« La courbe de tes yeux fait danser le tour de mon cœur. Et si je ne sais plus tout ce que j’ai vécu, c’est que tes yeux ne m’ont pas toujours vu » Dans Capitale de la douleur, Paul Eluard, utilise des mots simples avec des images affûtées comme des silex, car pour lui, la poésie doit être simple et accessible à tous. Il chante les joies sauvages, les chagrins furieux, les matins heureux dans les draps froissés, mais aussi la douleur sourde du délaissement. 

Producteur : Rosebud productions

Année de copyright : 2020

Publié le 22/07/22

Modifié le 19/09/22

Ce contenu est proposé par