#Cirque : adieu, les animaux sauvages ?

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 1 min 30
Publié le 14/11/19Modifié le 27/11/19

Sur le même sujet

Pourquoi faut-il interdire les animaux dans les cirques ?

Elephants, tigres, girafes... Ils ne seront peut-être bientôt plus les stars des chapiteaux. En tout cas, pas à Paris. La mairie va probablement prendre une décision forte. Ces animaux sauvages risquent d'être interdits dans tous les spectacles itinérants, les cirques. En cause : la sécurité des visiteurs et des animaux ainsi que la maltraitance et la souffrance animale. 

Muriel Arnal, présidente et fondatrice de l'association One Voice, explique : « Ça a basculé en 2003, avec une éléphante qui s'appelait Samba. Elle a été rouée de coups par son dresseur. A partir de ce moment-là, les gens ont compris la souffrance de ces animaux. Depuis, grâce aux réseaux sociaux, les gens surveillent les cirques. Ils voient les conditions de captivité. Ils nous interpellent et c'est aussi ça qui fait bouger les choses. 28 pays interdisent déjà totalement la présence d'animaux sauvages ou non dans les cirques. »

La France en retard par rapports à ses voisins européens

La France, elle, l'interdit seulement dans certaines villes pour le moment. Muriel Arnal précise : « Le retard de la France est assez difficile à comprendre puisqu'il ne reste plus que 6 pays en Europe qui n'ont pas légiféré sur la question. En fait, le public a compris la souffrance de ces animaux qui vivent dans des camions, qui sont dressés par la violence. Ils ont compris et ont fui les cirques. » 

67 % des Français se disent favorables à l'interdiction d'animaux sauvages dans les cirques. Mais les cirques français s'interrogent. La transition est parfois difficile. Alexandre, chargé de la communication du cirque Pinder, témoigne : « On parle évidemment de ce sentiment qui grandit et est admis par de plus en plus de monde que les animaux de la faune sauvage n'ont pas leur place dans les cirques ou, en tout cas, dans les spectacles. Alors, je ne dis pas que nous partageons forcément cette opinion-là, mais en revanche, on sent bien que ce sentiment est de plus en présent dans la population. »

Mais d'autres cirques ont trouvé des solutions pour continuer de faire rêver. A Cologne, le cirque Roncalli ne fait participer aucun animal réel. Il utilise une technologie : les hologrammes. Créer et animaux des animaux en pixels a coûté 500 000 euros. Un succès ! 550 000 visiteurs sont venus les admirer en 2019 en Allemagne et en Autriche. Innover, une des solutions pour continuer de plaire au public. 

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :