Comment construire une maison bioclimatique ?

C'est pas sorcier
Publié le 01/06/17Modifié le 30/10/19

Sur le même sujet

La maison bioclimatique pour profiter au maximum de l’ensoleillement

Ici, nous sommes en train de construire une maison en bois. Les travaux ont commencé il y a un mois et demi et depuis 10 jours, on édifie l’ossature de l’édifice. Avant de commencer des travaux, on effectue une vérification bioclimatique en étudiant le terrain, le relief et son orientation. Par exemple, si un vent froid souffle d’un côté, on évite d’y placer des baies vitrées pour ne pas refroidir la maison. De la même manière, on ne dessine pas les pièces n’importe où à l’intérieur de la maison. Le but étant de profiter au maximum de l’ensoleillement, ce qui va permettre de réduire les dépenses de chauffage de 15 à 30 %. 

Le nord ne voit jamais le soleil, on va donc, en priorité, y installer des pièces qui n'en ont pas besoin, comme une buanderie, un garage, un atelier. Au petit matin, le soleil est à l'est, on va donc y installer les chambres et la salle de bain. Pour profiter le plus longtemps possible de la lumière et de la chaleur du soleil, on va installer de grandes baies vitrées qui donnent sur le séjour et le salon. Quant à la cuisine, elle sera parfaite à l'ouest.

Pour éviter qu'en été le soleil ne chauffe trop l'intérieur des pièces à vivre, on peut prolonger la toiture par ce que l'on appelle une casquette. De cette manière, la lumière est arrêtée, elle pénètre moins dans la maison et il fait donc moins chaud. Comme le soleil est beaucoup plus bas dans le ciel, la lumière, qui butait contre la casquette en été, passera en dessous en hiver. 

 

Découvrez aussi l'empreinte carbone d'une famille de 4 personnes.

Réalisateur : Lorraine Subra-Moreau

Producteur : Riff international / France 3

Année de copyright : 2006

Année de production : 2006

Voir plus