Vidéo : Comment soigner les insomnies sans médicaments ?

icu.next-video

Contenu proposé par

RFI
Bien-être et santé45:50Publié le 23/08/2021

audio - Comment soigner les insomnies sans médicaments ?

Le conseil santé

Somnolences, accoutumances, troubles de la personnalité : en plus du risque de dépendance, les somnifères ont des effets secondaires importants. Claire Hédon et ses invités donnent des pistes pour éviter la prise de somnifères.

Pourquoi les somnifères sont dangereux pour la santé ? 

Pour le Dr Patrick Lemoine, il y a deux raisons principales : les somnifères anesthésient, mais ne donnent pas les vertus du sommeil réparateur et de traitements immunitaires. En cas de prise prolongée, une accoutumance peut se produire et provoquer l’effet inverse. De plus, les somnifères empêchent de respirer, provoquent de l’apnée du sommeil et sur le long terme du diabète, de l’hypertension et un risque plus élevé d’infarctus. Ces médicaments agissent la nuit, mais restent dans l’organisme de 72h à deux semaines dans l’organisme.

Quels sont les bénéfices d’un bon sommeil ? 

Pendant les 3 premières heures de la phase de sommeil, dormir permet de récupérer et de sécréter l’hormone de croissance. Chez les enfants, cette hormone lui permet de se développer.  Chez les adultes, cela permet de cicatriser en faisant travailler nos cellules immunitaires, mais surtout de désintoxiquer le cerveau. Si l’on ne dort pas assez, cela augmente l’hormone de stress et affaiblit le système immunitaire et favorise le développement de maladies auto-immunes comme des cancers digestifs. 

Comment soigner les insomnies sans médicaments ?

Lorsqu’il reçoit ses patients en consultation, le Dr Patrick Lemoine tente de comprendre la cause de l’insomnie en posant plusieurs questions : la durée des insomnies, si le patient a des problèmes de concentration ou de mémoire, enfin, si le patient somnole pendant la journée. Grâce à ces réponses, le docteur Lemoine pose son diagnostic et détermine s’il le patient souffre :

  • d'une insomnie objective : un déficit du sommeil 
  • d'une insomnie subjective : la personne dort mais ne ressent pas les bénéfices du sommeil.

Les insomnies objectives et subjectives ne se soignent pas de la même manière. Ali, un auditeur malien explique avoir du mal à s'endormir depuis plusieurs semaines : il se couche à 21hOO et se lève entre 8h00 et 10h00 du lundi au dimanche. Le docteur Patrick Lemoine lui conseille, pour soigner cette insomnie d'endormissement de se coucher plus tard et de se lever à heures fixes pendant 2 semaines. Par exemple se lever à 7h00 du matin et se coucher à 23h00 pour créer une « dette de sommeil ». Outre l’importance d’une bonne hygiène de vie, d’autres techniques sont efficaces pour faciliter l’endormissement et éviter la prise des somnifères, dangereux pour la santé :

  • La cohérence cardiaque : cette technique permet de mieux gérer le stress par la respiration et favorise un endormissement plus rapide. 
  • La méditation : cette technique de relaxation favorise la bonne humeur et permet de mieux dormir. 

Avec les invités : 

  • Dr Patrick Lemoine, psychiatre, spécialiste du sommeil et directeur médical du groupe Clinéa Psy. Auteur de : Dormir sans médicaments… ou presque. Insomnie, cauchemars, fatigue, ronflements, somnolence : ce qui marche vraiment, aux éditions Robert Laffont.
  • Dr Benjamin Tchaleu, neurologue à l'hôpital général de Douala au Cameroun.
  • Stéphane Besançon, nutritionniste et directeur de l’ONG Santé Diabète au Mali.

Photo : © Focus Pocus LTD

Nom de l'auteur : Claire Hédon / Priorité santé

Producteur : RFI

Année de copyright : 2016

Publié le 23/08/21

Modifié le 07/01/22

Ce contenu est proposé par