Vidéo : Convertir la chaleur en électricité

icu.next-video

Contenu proposé par

RFI

audio - Convertir la chaleur en électricité

Le développement des énergies renouvelables et des technologies propres

Réaliser des économies d’énergie de manière conséquente sera bientôt possible grâce à un matériau : le tellurure de plomb. La combinaison du tellurure et du plomb permet de récupérer la chaleur pour la convertir en électricité. Une perspective pleine d’avenir dans le domaine de l’énergie renouvelable ! Mais savez-vous comment cela fonctionne ?

Lumière sur la thermoélectricité

La thermoélectricité est ce principe de conversion de la chaleur en électricité. Imaginez : recycler la chaleur des pots d’échappement des véhicules, pour produire un courant électrique. Génial, non ?! Et pourtant ce principe n’a pas été inventé hier. En effet, le tellurure de plomb a même déjà fait un saut dans l’espace puisqu’il a été utilisé pour la première fois pour les missions lunaires Apollo. Néanmoins, son efficacité n’est pas encore probante et le procédé peut être amélioré. C’est justement ce sur quoi travaillent et progressent des chercheurs de l’université de Northwestern aux États-Unis qui ont du plomb dans la cervelle. Chimistes, physiciens et ingénieurs en mécanique ont œuvré collectivement pour faire évoluer le principe de thermoélectricité. Ils ont réussi à convertir 15 à 20 % de la chaleur gaspillée en électricité. Autrement dit, ils ont doublé le rendement fourni par les actuelles techniques.

Un avenir loin d’être plombé !

On évalue l’efficacité du tellurure de plomb grâce à son facteur de mérite. Plus la valeur de ce dernier est élevée, plus la performance thermoélectrique l'est également. Le facteur de mérite du tellurure de plomb et de 2,2 tandis que celui de la plupart des matériaux utilisés aujourd'hui est seulement de 1. Une efficacité double donc, au profit de tous grâce à de nouvelles applications. Les pots d’échappement dont les nuages de pollution nous font tousser, pourraient être recouverts de ce matériau ; et l’énergie récupérée permettrait alors de recharger les batteries de voitures électriques par exemple. Évidemment, on peut imaginer développer le processus de l'énergie renouvelable au cœur des usines dégageant une forte chaleur. Et si le tellurure de plomb a un avenir céleste grâce aussi à l’aéronautique et au domaine spatial, il peut également gagner le cocon familial de chacun de nous puisqu’il peut être tout simplement utilisé pour un four de cuisine. L’idée est de créer un peu d’électricité à la maison pour pouvoir réduire la production à grande échelle, ainsi que la pollution. Avec un avenir aussi prometteur, le tellurure est loin d’avoir du plomb dans l’aile !

 

Photo : © Thomax Coex / AFP

Nom de l'auteur : Simon Rozé / Nouvelles technologies / RFI

Producteur : RFI

Année de copyright : 2012

Publié le 15/02/21

Modifié le 15/02/21

Ce contenu est proposé par