Vidéo : De Gaulle et la bataille de Bir Hakeim

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Actualité05:39

De Gaulle et la bataille de Bir Hakeim

Moi, général de Gaulle

Une des batailles les plus décisives et cruciales de la Seconde Guerre mondiale se déroule en mai 1942 en Lybie. Plus que jamais, l’union fait la force, et c’est dans une grande solidarité que les soldats franco-anglais vont affronter l’ennemi allemand.

Le général allemand Rommel, l'homme à battre

Fin mai 1942, les troupes anglaises sont au plus mal en Afrique du Nord. Elles se font écraser par les allemands en tentant de les stopper dans leur progression. Ces derniers sont dirigés par le général Rommel,  qui est très rusé au point d’être surnommé le Renard du désert, tant par ses propres soldats que par ses adversaires. Selon lui, l'Egypte est un pays clé de cette guerre. Rommel souhaite atteindre l’Egypte pour occuper le canal de Suez, point stratégique pour ses sources pétrolifères, afin d’alimenter ses blindés et véhicules militaires en carburant.

Le colonel Pierre Koenig, l'homme de la situation

L’Angleterre demande l’aide du général De Gaulle pour empêcher l’ennemi de gagner davantage de terrain et le bloquer à Bir-Hakeim. Le courageux colonel Pierre Koenig accepte la mission. Ses soldats ont soif de revanche et sont déterminés à se battre. La bataille annoncée est décisive et ils le savent. Parmi eux, le jeune officier de 22 ans à l’époque, Hubert Germain n’a oublié aucun détail. 66 ans plus tard il affirme : « Si on avait loupé Bir-Hakeim c’était fini. La France n’existait plus. »

 

L’affrontement commence mal. Les allemands sont beaucoup plus nombreux et Rommel s’annonce déjà vainqueur. Il va même jusqu’à transmettre une lettre à Koenig pour lui demander de se rendre et de hisser le drapeau, et en cas de refus il promet de les exterminer comme il a déjà exterminé les troupes anglaises. Mais, tout comme De Gaulle, Koenig n’est pas un homme qui capitule et décide de continuer le combat.

De Gaulle encourage ses troupes

Tous les soldats de Koenig sont prêts à se battre pour De Gaulle et pour la France.

 Pour le général, ces hommes représentent un idéal. Depuis son bureau de Londres, il écrit à Pierre Koenig pour féliciter et encourager ses hommes : « Sachez et dites à vos hommes que la France vous regarde, et que vous êtes son orgueil. »

Les victoires de Koenig contre Rommel

Hubert Germain raconte que tous ses camarades de guerre étaient décidés à ne jamais baisser les bras. Ils étaient censés résister 6 jours face aux allemands, ils ont tenu deux semaines.

15 jours au cours desquels 150 hommes ont perdu la vie et 800 ont été capturés. Les Français ressortent vainqueurs de cette bataille et permettent aux Anglais de faire venir les renforts nécessaires pour la suite de la guerre. Car après cette bataille de Bir-Hakeim, s’ensuit celle d’El Alamein en juillet 1942, où ils battent de nouveau le général allemand Rommel.

Réalisateur : Peggy Leroy

Producteur : France Télévisions

Diffuseur : France 2

Année de copyright : 2019

Année de diffusion : 2019

Publié le 21/09/20

Modifié le 21/09/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par