Vidéo : Derrière l'homme au masque de fer

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Arts et culture05:39Publié le 12/03/2021

Derrière l'homme au masque de fer

Culture Prime

Voici l’un des plus grands mystères de l’Histoire de France. L’existence de l’homme au masque de fer a fait l’objet de rumeurs et de spéculations, et a alimenté l’imagination de nombreux auteurs à travers les siècles. Leonardo DiCaprio a même interprété ce mystérieux prisonnier pour le grand écran. Mais qui était réellement l’homme derrière ce masque ?

Un prisonnier masqué et caché

Louis XIV ordonne en 1669 l’incarcération d’un individu à l’identité secrète, à la prison de Pignerol, près de Turin dans le nord de l’Italie. Le prisonnier change ensuite plusieurs fois de lieu de détention, suivant les déplacements de son geôlier, le gouverneur Bégnine Dauvergne de Saint-Mars. On ne connaît presque rien de cet individu, pas même la raison de son emprisonnement. On raconte qu’il est contraint de ne parler à qui que ce soit, et de cacher son visage avec un masque de fer qu’il ne peut enlever. C’est toutefois un prisonnier au statut particulier à qui les gardes réservent un traitement différent. En 1698, il est transféré à la prison de la Bastille, où il meurt le 19 novembre 1703. Il est alors enterré au cimetière parisien Saint-Paul, où un faux nom est inscrit sur sa tombe : Marchioly. Même mort, son identité doit rester secrète.

La littérature s’intéresse à la légende

C’est d’ailleurs ce qui fait le fruit de toutes les rumeurs en France et va donner naissance à la légende de l’homme au masque de fer. Les uns affirment qu’il s’agit du frère de Louis XIV, afin de déstabiliser ce dernier ; d’autres soupçonnent que c’est le fils du roi, emprisonné pour son homosexualité. Voltaire, incarcéré à la Bastille en 1717, où il aurait entendu l’histoire du fameux prisonnier, rend populaire le détail du masque. Selon lui, dans son œuvre « Le siècle de Louis XIV », il s’agit du frère aîné, jumeau de Louis XIV. Il va même en faire un portrait en décrivant un homme cultivé, musicien et ayant des privilèges que les autres prisonniers n’ont pas. Voltaire reste objectif, mais son dessein est tout de même de discréditer le roi en faisant de l’homme au masque de fer le symbole de l’absolutisme monarchique. D’autres auteurs prennent à leur tour la plume, comme Alfred de Vigny et Victor Hugo, inspirés par le personnage masqué. Mais la plus célèbre version reste celle d’Alexandre Dumas dans son œuvre « Les Trois Mousquetaires », et c'est dans son roman « Vicomte de Bragelonne », qu'il conclut que cet homme mystérieux n’est autre que Philippe, le frère jumeau de Louis XIV.

Les théories des historiens

De nombreux historiens se penchent sur l’affaire et foisonnent alors plusieurs hypothèses. Mais seules 3 d’entre elles sortent du lot. Selon l’historien Jean-Christian Petitfils, il s’agirait d’Eustache Danger, un valet emprisonné afin qu’il taise un secret important dont il aurait connaissance. Dans la même prison, se trouve aussi Nicolas Fouquet, ancien surintendant des finances. Ces deux prisonniers sont sous le contrôle du même geôlier. Bizarrement, lorsque Fouquet meurt, le gouverneur de Saint-Mars n’a plus de prisonniers prestigieux, et c’est à ce moment, selon l’historien, qu’il crée de toutes pièces la légende de l’homme au masque de fer. Il aurait imposé à Eustache Danger de porter un masque de fer lors d’un transfert d’une prison à une autre. D’autres historiens pensent que Nicolas Fouquet est l’homme masqué, et qu’il ne serait pas mort en 1680. Son statut expliquerait les raisons de ses différents privilèges lors de son incarcération. Pour l’historien Claude Dabos, Fouquet serait en fait le premier homme au masque de fer, remplacé ensuite à sa mort par un autre prisonnier masqué, afin de cacher la vérité. Selon lui, cet homme serait un ancien diplomate italien, au nom de Mattioli. Un nom qui se rapproche sensiblement de celui inscrit sur la tombe du prisonnier mystérieux. Les hypothèses sont donc nombreuses, mais une certitude demeure : l’homme au masque de fer a bel et bien existé, même si son identité restera à jamais un mystère.

 

Retrouvez aussi cette vidéo sur france.tv

Producteur : Culture Prime

Publié le 12/03/21

Modifié le 18/05/21

Ce contenu est proposé par