Donya Abiar et sa mère

Moteur !
Publié le 23/08/18Modifié le 23/08/18

Sur le même sujet

"Ma maman nous donne tous les jours un traditionnel bol de fruits depuis qu'on est tout petit. Pomme ou fraises et abricot... Plus on grandissait, plus il y en avait. Souvent quand je piquais de ma fourchette un bout de poire, il avait le goût de sa crème pour les mains. Alors je l’engueulais. Puis au fil des ans, j'ai appris à apprécier. Et tous les jours j'attendais la venue du bol de fruits. Car quand il ne vient pas, il fait mauvais.

Lorsqu’il m'arrive de nouveau, sans le savoir, dans un bout de fruit avec de la crème pour les mains, j'ai dans la tête la scène de ma mère qui les pèle et les tranche face à la fenêtre de la cuisine puis qui les dispose dans 3 bols blancs. Et je sais que c'est un souvenir qui me restera en tête pendant encore longtemps. Celui que je chérirai quand à mon tour je couperai des fruits pour mes gosses.

a nuit elle venait nous donne le dernier baiser. Ses mains sentaient la crème pour maman. Et quand elle se penchait son parfum disait : je sors diner avec Papa. Elle a sa propre odeur aussi. C'est celle où je m'y sen le mieux, qui se niche au creux de sa gorge, de ses cheveux, dans mes bras autour de son petit cou.

Aujourd'hui elle m'a ramené ce bol de fruit : il y avait des pêches, une banane et une nectarine. Ces dernier temps elle ne nous en donnait plus. Mes frères n'aiment pas ces bols de fruits, ils lui crient dessus... Ca fait au moins 20 ans aussi loin que je m'en rappelle. Elle continue pourtant à nous donner inlassablement un bol de fruit.

Et même si je n'ai pas faim, je mes mange un à un. J'ai du mal à exprimer mon amour à mes parents, mais de vous à moi, si rien qu'un satané bol de fruits peut réussir à me faire presque pleurer en ce lundi soir, c'est que l'amour que je porte à ma mère est tout de même assez grand."

 

Moteur ! est un projet développé en association avec l’Observatoire de la Diversité du CSA. Il s’agit d’un concours destiné aux 14-22 ans qui filment en 1’30’’ à l’aide d’un smartphone un hommage à une personne de leur entourage qui, pour eux, est source d’inspiration.

Le jury présidé par Mthieur Kassovitz s’est réuni au CNC, en compagnie du parrain Samuel Le Bihan, pour désigner les 12 jeunes réalisateurs primés. En partenariat avec France Télévisions.

Producteur : Observatoire de la Diversité du CSA en partenariat avec FRANCE TELEVIONS

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :