Vidéo : EC - Permanences et mutations de la société française jusqu'en 1914

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire06:39

EC - Permanences et mutations de la société française jusqu'en 1914

Histoire – première

Pour les épreuves communes d’histoire-géographie en première, on se penche sur le sujet d’histoire suivant : « Quelles sont les permanences et les mutations qui caractérisent la société française en 1914 ? ». Comment structurer son texte ? Quelles connaissances apprises dans l’année faut-il mobiliser ? Voici nos conseils.

Plan conseillé

Introduction : rappelez que le XIXe siècle a été un siècle de bouleversements sociaux sous l’effet de la révolution industrielle. Ces transformations sociales sont aussi des transformations politiques (tous les acquis de la citoyenneté depuis la Révolution française).

 

Pour le plan, faites deux parties. Cela suffit car l’exercice est court (une heure). Il faut aller à l’essentiel. Commencez par une première partie qui raconte une situation majoritaire à l’époque : la France rurale. Enfin, terminez en évoquant les transformations dans la société.

1 - La ruralité, une permanence en mutation sensible

Fait rural massif

60 % de la population active de l’époque est encore active dans l’agriculture. C’est un monde rural de petites propriétés très éparpillées. Mais, ce monde rural commence à se moderniser.  

Un monde conservateur ?

Quand on parle des sociétés, il faut aussi parler des mentalités. Ce monde rural est considéré comme conservateur. Il est moyennement indifférent aux soubresauts révolutionnaires. Il est plutôt favorable à un ordre traditionnel monarchique. Parfois, le monde rural a soutenu le bonapartisme.  

La transition urbaine

Mais, ce monde rural se transforme. Des parties de la France sont devenues parfaitement républicaines en raison d'une transformation technique. Les campagnes ont connu la révolution du machinisme. Elle a provoqué une baisse importante d’actives dans les campagnes. L’exode rural est subi. Les paysans, déracinés, doivent aller chercher du travail ailleurs. Ce phénomène contribue à la transition urbaine. La France de 1914 est déjà urbanisée avec des villes industrielles.

La pénétration de la légalité républicaine

À la fin du XIXe siècle, la IIIe République est un moment de diffusion des valeurs républicaines. Par exemple : la liberté municipale dans les années 1880 qui permet aux gens des communes d’élire leur propre pouvoir municipal. Cette société est donc aussi en train de changer par la diffusion de l’idéologie républicaine.

2 - Des transformations qui changent la société

Une société « républicanisée »

La société française de 1914 est plus instruite que celle du début du XIXᵉ siècle. Les lois scolaires de Jules Ferryen 1882 sont passées par là. C’est une société aussi laïcisée. La séparation de l’Église et de l’État date de 1905. C’est une société familiarisée avec le suffrage universel masculin depuis 1848. La participation à la vie politique est devenue une habitude dans cette France patriote.

Transformations sociales

Les transformations sociales résultent de la révolution industrielle. Il y a une solidification de la bourgeoisie. C’est la catégorie sociale gagnante au XIXe siècle. Elle a une aisance économique et politique. En parallèle, la classe ouvrière est devenue importante. En 1914, elle a déjà acquis un certain nombre d’améliorations de son mode de travail et de son mode de vie. Des syndicats, désormais légaux, la défendent.

Les femmes

La condition des femmesest un problème qui parcourt tout le XIXe siècle. En 1914, les femmes ont acquis des possibilités d’émancipation dans la vie quotidienne, dans les rapports qu’elles entretiennent localement avec leur famille ou avec leur village. Mais, elles ne sont pas encore des sujets politiques de droit. On fonctionne encore sous le principe du code civil napoléonien. On considère les femmes comme des mineures. Et, à ce titre, elles ne votent pas.

 

⇒ Dans la conclusion, il faut évoquer l’état de cette société à la veille de la Première Guerre mondiale : le patriotisme est une tendance dominante de la société française en 1914.

Réalisateur : Les Bons Profs

Producteur : Les Bons Profs

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Publié le 18/08/20

Modifié le 13/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par