Vidéo : Égalité filles-garçons : le poids des stéréotypes

icu.next-video

Contenu proposé par

Réseau Canopé
Culture générale37:29Publié le 04/08/2021

Égalité filles-garçons : le poids des stéréotypes

Conférence Canopé Lyon

À destination des enseignants, les médiateurs, les parents, la question du genre dans le milieu scientifique est directement liée aux systèmes qui pèsent sur les filles et les garçons. Il convient d'élargir l'éventail de choix pour les uns et les autres et non d'alimenter un confit des genres. Conférence de Christine Detrez, enseignante-chercheure à l'ENS de Lyon, et de Clémence Perronnet, doctorante.

Le poids des stéréotypes selon Christine Detrez

Une réflexion sur la culture scientifique. Christine Detrez étudie depuis plus de dix ans les représentations des filles et des garçons notamment dans les manuels scolaires et plus généralement dans la littérature jeunesse. 

  1. Le paradoxe des trajectoires scolaires des filles. Alors qu'elles ont plutôt tendance à être de bonnes élèves et à mieux réussir que les garçons - non pas pour des raisons d'intelligence, mais grâce à des prédispositions sociales acceptant plus volontiers la discipline que les garçons-, les filles sont moins nombreuses en filières scientifiques et arrivent dans un univers masculin plus vite au plafond de verre. À contrario, les garçons dans un univers féminin, profitent d'un escalator de verre, qui les propulsent aux plus hautes fonctions en peu de temps. 
  2. L'infériorité des femmes considérées depuis longtemps comme naturelle. De nombreux écrits anciens, tel Molière dans les Femmes Savantes, attestent de la supériorité des hommes et incitent les femmes à rester chez elles. Au XVIIe siècle, plusieurs textes attestent que les femmes n'ont pas le même cerveau que les hommes et sont destinées par nature à l'infériorité, au niveau physique comme psychique.
  3. Une curiosité : la plasticité cérébrale. Plus qu'une différence des cerveaux au niveau du sexe, c'est au niveau de l'activité qu'il faut creuser. Le cerveau s'adapte et développe les capacités nécessaires pour réaliser ce qu'on doit faire. Des activités et des expériences différentes révèlent des cerveaux différents, c'est donc une question liée à l'acquis. Il est important de noter que « ce qui est fait, peut-être défait », d'après Catherine Vidal, neurobiologiste. 
  4. La place faite aux femmes par le monde scientifique. Les récits sont principalement écrits au masculin. Les représentations de femmes scientifiques sont très rares, elles ont été effacées de l'histoire, souvent été dépossédées de leurs découvertes au profit de leurs collègues, maris et supérieurs professionnels. Encore aujourd'hui, la reconnaissance se fait attendre, alors qu'il existe de nombreuses femmes scientifiques. De même, pour les jouets, la notion de sciences est principalement associée aux petits garçons. 

Une mise en exergue, via les travaux de Clémence Perronnet

Clémence Perronnet, doctorante, axe ses recherches sur les rapports que les filles entretiennent avec la science ainsi que sur les représentations de la science chez les enfants en milieux populaires. 

  • Quelles représentations chez les enfants de CM1 et 6e ? Les métiers scientifiques et l'idée d'égalité filles-garçons, a déjà évolué : les enfants se projettent dans différents types de métiers et sont convaincus de l'égalité pour eux. Cependant dans les faits et dans les mots, les différences au niveau physique ressortent, et créent des groupes de métiers genrés. Le clivage des métiers perdure : les garçons sont associés à la construction, la recherche, le savoir ; quant aux filles elles sont associées à l'intérieur, à la propreté, au manque de créativité. 
  • Les médias contribuent à véhiculer l'image scientifique mais où la place des hommes est omniprésente et celle des femmes mineure ou anecdotique. Cependant, le mouvement peut être inversé rapidement : certaines représentations dans les séries médicales, des documentaires ou de nouvelles formes de jeux, mettent en avant d'autres représentations plus équilibrées, qui élargissent le champ des possibles. 

Producteur : Canopé Lyon

Année de copyright : 2016

Publié le 04/08/21

Modifié le 30/08/22

Ce contenu est proposé par