Eichmann joue un rôle à son procès

icone menu

La diaspora des cendres

Publié le 23/01/15Modifié le 12/11/19

Sur le même sujet

La philosophe Hannah Arendt, venue couvrir à Jérusalem le procès de Eichmann, publie un reportage puis en 1963 un livre intitulé Eichmann à Jérusalem, Rapport sur la banalité du mal. La description qu'elle y fait de Eichmann est celui d'un personnage banal, ordinaire qui provoqua de très vives polémiques. Durant tout le procès, il a cherché à donner l'image d'un bureaucrate médiocre, du parfait subalterne, effacé et limité, très différent du Eichmann enregistré par ses amis nazis.

Retrouve ce contenu dans :