Ère Edo, entre paix durable et rigueur

icone menu
Points de repères
Publié le 08/02/17Modifié le 13/11/19

Sur le même sujet

Car si l'ère Edo est une longue période de paix, elle en possède pas moins ses zones d'ombres. Cinquante ans avant la bataille de Sekigahara, un navire a accosté au Japon, il a apporté avec lui les armes à feu et le christiannisme. Quelques années plus tard, l'arquebuse est devenue incontournable sur un champ de bataille. 300 000 japonais sont désormais chrétiens. Un capitaine espagnol échoué au Japon vers 1597 se serait d'ailleurs vanté en expliquant que les missionnaires étaient utiles comme étape préliminaire à une conquête. 

Retrouve ce contenu dans :