Étude d'un séisme annoncé en mer de Marmara

C'est pas sorcier
Publié le 16/05/14Modifié le 12/11/19

Sur le même sujet

Mer de Marmara : pourquoi un séisme est attendu ?  

La faille nord-anatolienne fait plus de 1 000 kilomètres de longueur. En 1939, la rupture d'un segment de 300 kilomètres de longueur a provoqué, à la surface, un déplacement des sols de plus de 7 mètres. D'autres tremblements de terre ont suivi, plus petits, en 1942, 1943 et 1944. Puis arrive une zone de lacune sismique. Si les deux temblements de terre de 1999 ont comblé partiellement cette lacune, il en reste encore une partie sans événement sismique : elle se situe en mer de Marmara, à proximité de la ville d'Istambul, en Turquie, et correspond à un segment de la faille qui n'a pas encore cassé. La longueur de ce segment étant similaire à celui d'Izmit qui a provoqué les tremblements de terre de 1999, tout laisse à penser que le prochain séisme, qui se produira peut-être dans les prochaines décennies, sera de même ampleur. 

Néanmoins, les scientifiques ne sont pas tous d'accord sur le tracé de la faille. Certains pensent qu'il s'agit d'une longue faille qui traversera la mer d'un seul tenant. Sa rupture entraînerait alors un gigantesque séisme. La majorité des chercheurs, au contaire, considèrent que cette faille est segmentée, interrompue par divers obstacles, ce qui pourrait réduire la magnitude du séisme. La zone en mer de Marmara est, dans tous les cas, en surcharge et, lorqu'elle lâchera, le séisme sera dévastateur et sans doute très meurtrier. 

Pour en savoir plus, vous pouvez visionner une autre vidéo produite par l'équipe de C'est pas sorcier sur la tectonique des plaques et ses conséquences. 

Réalisateur : Bernard Gonner, François Chayé

Producteur : Riff International Production / France 3

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :