Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

#Fastfashion : du champ de coton au jean

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 1 min 30
Publié le 11/12/19Modifié le 11/12/19

90 millions de paires de jean arrivent en France chaque année. Cet incontournable nécessite beaucoup d’eau et d’étapes de fabrication dans plusieurs pays du monde. Pa étonnant, qu’il soit donc devenu le symbole des excès de la « fast fashion » ! Car le textile est la 2e industrie la plus polluante du monde. Pourtant les choses changent avec la création de diverses initiatives pour promouvoir la mode durable. En France, quelques acteurs du secteur laissent penser qu’une petite révolution semble en marche. Zoom sur le jean, cet emblème de la mode aujourd’hui décrié.

 

Le jean, cet incontournable de la mode polluant

Le jean est connu et porté dans le monde entier. Et pour sa fabrication aussi, il traverse les frontières. Un jean peut parcourir jusqu’à 65 000 km, soit une fois et demi le tour de la Terre ! Exemple d’un des trajets les plus longs : le jean commence son voyage en Inde, dans les champs de coton. Puis direction le Pakistan, pour l’étape du tissage. La toile est ensuite envoyée en Chine pour être colorée. Fermetures Éclair, boutons… l’assemblage se fait en Tunisie. Enfin, sa fabrication se termine au Bangladesh, où le jean est customisé.

Un voyage qui pollue l’air pendant le transport du denim, mais surtout l’eau durant sa fabrication. Au total, il faut 7 500 litres d’eau pour concevoir un jean. Soit la quantité qu’une personne boit en moyenne… en sept ans. C’est notamment, à cause du jean que le secteur du textile est la 2e industrie la plus polluante du monde.

 

Vers une mode éthique ?

90 millions de paires arrivent en France chaque année. Des personnalités et des consommateurs essaient donc de changer les choses. Certains nous encouragent à  abandonner la « fast fashion » pour une mode plus durable. Par exemple, l’Atelier Truffery produit des jeans 100 % made in France à base de laine et de chanvre.

Et des influenceurs changent de discours et s’associent à des marques écoresponsables. Un changement qui peut parfois surprendre, mais qui participe tout de même à la petite révolution de la « slow fashion ».

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :