Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche
icone play

Contenu proposé par

France Télévisions
sso_title
sso_description
Actualité03:24

#Féminicides : qu'est-ce qui bouge ?

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 2 min

138, c'est le nombre de féminicides depuis janvier 2019. Un féminicide, c'est le meurtre d'ue femme ou d'une fille en raison de son sexe. Zoom a choisi de mettre en avant des personnes, des actions, des hashtags qui alertent et font bouger les choses. 

Des victimes en une de magazine

Novembre 2017 : les visages de 9 victimes de violences conjugales s'affichent en une du magazine Elle. Après des années de silence et malgré la peur, ces femmes ont décidé de raconter leur histoire. Pourquoi ? Pour encourager les autres victimes à témoigner. Cette année-là, en 2017, 109 femmes ont été tuées par leur (ex) compagnon. 

Un témoignage clé

Aujourd'hui, les victimes utilisent aussi les réseaux pour lancer des SOS. C'est ce qu'a fait Charlène le 30 septembre, pour protéger son fils de son ex-mari violent : « J'ai déposé 11 plaintes en commissariat et je ne suis pas du tout entendue. Pour la protection de mon fils, j'ai décidé de taper un petit peu plus haut, d'ébruiter mon histoire et, depuis que j'ai tweeté, j'ai été contactée par de nombreux journalistes. La conseillère de Marlène Schiappa m'a contactée par téléphone pour que je lui envoie toutes mes plaintes par mail. » Charlène a été entendue, mais sa situation n'a toujours pas évolué.

Une action politique

Suite à ces témoignages et à des rassemblements, le gouvernement se saisit du problème. Le 3 septembre 2019, il lance une série de discussions dans toute la France avec des victimes, des familles de victimes, des associations et les autorités. Le butv: trouver des solutions concrètes pour lutter contre les violences conjugales. Quasiment trois mois plus tard, le Premier ministre a annoncé 1 000 nouvelles places d'hébergement d'urgence pour les femmes dès janvier 2019 et le fonctionnement 24h/24 et 7j/7 du numéro 3919 dédié aux victimes. 

Le hashtag #UneMinuteDeSilencePourElles

Depuis le mois d'août, une militante a décidé de rendre hommage aux femmes disparues. Comment ?  Elle poste sur les réseaux des vidéos d'une minute de silence : « Mon objectif, c'était de produire 91 minutes de silence pour les 91 femmes mortes assassinées à l'époque. Il y a des milliers de personnes qui m'ont envoyé leur minute de silence, que j'ai relayée avec le hashtag #UnMinuteDeSilencePourElles sur Instagram et Twitter. Mon idée, c'était vraiment d'interpeller le gouvernement par un silence qui fait du bruit ! » Aujourd'hui, Sofia a déjà posté 138 minutes de silence.

Une mobilisation historique

Samedi 23 novembre, 49 000 personnes ont manifesté à Parisv: un succès ! Aujourd'hui, le gouvernement fait des propositions pour lutter contre les violences conjugales. Une mobilisation et des actes... Mais la bataille n'est pas encore gagnée. 

 

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Publié le 25/11/19

Modifié le 16/03/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par