Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

#FrancesGlessnerLee : experte en enquêtes criminelles

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 2 min
Publié le 11/02/20Modifié le 12/02/20
sso_title
sso_description

Cette Américaine est une pionnière ! Elle a révolutionné les scènes de crimes au début du XXe siècle. Zoom sur un parcours étonnant à l'occasion de la Journée internationale des femmes et des filles de science. 

Victime de sa condition de femme

Reproduire de vraies scènes de crimes sous la forme de maisons de poupées, c’est la spécialité de Frances Glessner Lee, née en 1878, aux Etats-Unis.

Elle grandit dans un quartier riche de Chicago et rêve de devenir médecin. Mais ses parents refusent qu’elle étudie. Sa place est à la maison avec son mari et ses enfants. Alors, Frances assouvit sa passion pour la médecine grâce à un ami médecin légiste. Il lui raconte son quotidien sur les scènes de crimes, la manière dont il observe et prélève les indices pour déterminer les causes de décès suspects.

Révolution dans les enquêtes criminelles

Au début du 20e siècle, les policiers ne mesurent pas encore l’importance des preuves scientifiques. De nombreuses enquêtes ne sont pas résolues, et des meurtriers restent en liberté. Après son divorce et la mort de ses parents, elle s’affranchit de sa condition de femme au foyer. Elle parvient à s’ouvrir les portes du monde de la police pour observer et étudier par elle-même les scènes de crimes. Frances Glessner Lee fait don d’une grosse somme d’argent à l’université de Harvard afin de créer des cours spéciaux pour les enquêteurs. Les policiers y apprennent à prendre des précautions lorsqu’ils constatent un meurtre : ne pas piétiner les indices, protéger les preuves.

Reconstitutions miniatures de scènes de crime

De son côté, Frances développe sa propre méthode pour résoudre les affaires. Elle reproduit les scènes ultra-réalistes de faits divers à travers des reconstitutions miniatures avec des poupées. Ses maquettes deviennent un outil pour former les détectives de Harvard ! Grâce à son travail, Frances Glessner Lee devient la première femme aux Etats-Unis à recevoir le titre de capitaine de police.

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Année de diffusion : 2020

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :