#Gaming : où sont les femmes ?

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 1 min 30
Publié le 30/10/19Modifié le 07/11/19

Sur le même sujet

En France, près de la moitié des joueurs de jeux vidéo sont des femmes*. Dans les studios de création ou dans les jeux vidéo eux-mêmes, le masculin l’emporte très souvent, avec nombre de clichés sur la représentation de la femme. Et puis, il y a le comportement des gamers envers les gameuses... Remarques machistes, stéréotypes, rabaissement… Les filles ne sont pas forcément les bienvenues dans ce monde dit « masculin ». Mais les choses commencent à bouger. Pour tout capter, Zoom fait le point sur cette petite révolution. 

Revaloriser la femme dans l'univers du gaming

La 10e édition de Paris Games Week aura lieu du 30 octobre au 3 novembre 2019. L'un des sujets de cette année pour les organisateurs, c'est le « gaming for all », le jeu vidéo pour tous. Et dans « all », il y a notamment les femmes qui représentent 48 % des gamers en France. Comme la moitié des Français jouent régulièrement, ça fait beaucoup de femmes. 

Pourtant, gameuses et gamers ne sont pas toujours égaux. Les filles sont victimes de clichés, de remarques misogynes, voire de harcèlement. De comportements parfois visibles lors de rendez-vous bien connus des gamers : les Cosplay Events. Pour surveiller les attitudes inappropriées, une brigade spéciale intervient dans certains événements. Bastien Guiborel, cofondateur de cette brigade spéciale, témoigne : « Malheureusement, ce sont les cosplayeuses qui sont touchées. Généralement, c'est par rapport à leur physique, leur corps... Ce sont des insultes ou des remarques un peu trop décalées. On les touche sans leur demander lors des salons. Quand on leur demande une photo, certains en profitent pour glisser la main sur des endroits où il ne faut pas. »

Les femmes de plus en plus nombreuses dans les entreprises de jeux vidéo

De l'autre côté de l'écran, seulement 14 % des employés des studios de développement sont des femmes... Et 85 % des postes haut placés dans les entreprises de jeux vidéo sont occupés par des hommes. Mais bientôt, cela devrait changer puisque 26 % des étudiants en école de jeux vidéo sont des filles. Audrey Leprince, présidente de Women in Games France : « Les jeunes femmes sont en train d'étudier et vont rentrer sur le marché du travail. Elles vont continuer à faire progresser ces statistiques. Et le 2e point qui est encore plus positif, c'est que dans les écoles, on voit qu'elles sont aussi de plus en plus nombreuses dans les métiers de la tech. »

Et ça bouge aussi dans les entreprises. Microsoft vient par exemple de nommer une femme à la tête de Xbox France. Ina Gelbert, directrice de Xbox France : « Ce qu'on essaie de faire, c'est qu'il n'y ait pas de discrimination à l'embauche liée au genre. Il y a plusieurs actions menées au niveau de Microsoft, avec DigiGirlz par exemple, qui promeut la présence d'étudiantes dans les locaux de l'entreprise. Le but est qu'elles se rendent compte que ce n'est pas un univers aussi macho et qu'elles seront très bien accueillies si elles intègrent demain ce type de société. »

On voit de plus en plus de jeux avec des héroïnes badass et plus seulement de jolies poupées. Lara Croft, l'une des héroïnes emblématiqes des jeux vidéo, illustre cette transition. Pour certains, l'archéologue est passée de simple bimbo à icône féministe forte et indépendante. 


Les stéréotypes et les inégalités dont sont victimes les femmes vont bien au-delà de l'univers du gaming. Découvrez quelle est la représentativité des femmes dans les médias

* Source : SELL

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Année de diffusion : 2019

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :