Vidéo : Ghana : le skate soccer, un espoir après la polio

vidéo suivante

Contenu proposé par

RFI
Enseignement moral et civique02:15

Ghana : le skate soccer, un espoir après la polio

RFI

Au Ghana, le skate soccer vise à promouvoir la réinsertion des victimes de la poliomyélite. Encore présente en Afrique subsaharienne, cette maladie infectieuse entraîne généralement une paralysie des membres inférieurs. Le skate soccer permet de redonner aux joueurs confiance en eux et de changer le regard du public sur les handicapés physiques.

En quoi consiste le skate soccer ?

Le skate soccer est une discipline de handisport qui se développe au Ghana depuis 12 ans. Ce sport se rapproche du football. Les joueurs se déplacent et frappent la balle de la paume de la main. Les règles sont les mêmes qu'au football, avec le hors-jeu, les fautes et les penalties. Certaines règles de basket et de volley-ball ont été ajoutées.

Une vie après la polio

L'équipe de skate soccer compte une soixantaine de joueurs dispatchés entre Accra, la captale, et Kumasi, la seconde ville du pays. La grande majorité des joueurs ont survécu à la poliomyélite, une maladie infectieuse encore très répandue en Afrique de l'Ouest. Le virus de la poliomyélite entraîne généralement une paralysie des membres inféreirus. Au Ghana, les handicapés physiques obtiennent rarement un emploi. La majorité des joueurs de skate soccer ont recours à la mendicité pour survivre. Chaque dimanche, les joueurs s'entraînent sur un arrêt de bus du centre-ville d'Accra. 

Le coach Albert Frimpong a fondé la Fédération internationale de skate soccer pour prouver qu'il y a une vie après la polio. Le skate soccer permet de changer le regard de la société sur les handicapés physiques : « Avant, les joueurs étaient uniquement perçus comme des pendiants. Mais le public voit de fabuleux athlètes ! »

Le skate soccer, utilisé comme levier psychologique

« Le skate soccer m'a redonné confiance en moi, explique Abdela. Avant, je traînais dans la rue. Maintenant, je suis quelqu'un. » Bilal, 19 ans, amputé de la jambe gauche alors qu'il était bébé suite à une accident de la route, est le gardien de but de l'équipe de skate soccer. Six jours par semaine, il part mendier pour payer le loyer d'une maisonnette de tôle où il vit avec 9 personnes : « Quand je sors dans la rue, les gens me reconnaissent. J'en suis fier. »

Cette année, un match a été organisé face au Nigeria. L'équipe rêve de se faire connaître et exporter le skate soccer au-delà de ses frontières. 

Nom de l'auteur : Justine Boulo

Producteur : RFI

Année de copyright : 2019

Publié le 15/11/19

Modifié le 20/11/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par