Vidéo : Intelligence artificielle, où en est-on ?

icu.next-video

Contenu proposé par

TV5MONDE
Culture générale07:32Publié le 23/11/2021

Intelligence artificielle, où en est-on ?

Internationales

Après être passée du fantasme aux prototypes, l’Intelligence artificielle fait un pas de plus. L'ambition de la Chine était de devenir en quelques années un des acteurs majeurs de l’IA. Aujourd'hui près de 65% des citoyens chinois font confiance à la technologie et la Chine est un vrai laboratoire expérimental pour plusieurs pays. Ce qui peut être selon certains critères, une source d’inquiétude à court et moyen terme. 

La Chine, une mise en application de l’IA dans la société 

En Chine, l’IA est de plus en plus présente dans la société. La rédaction des jugements est faite par des humanoïdes, la notation des citoyens, selon ses bons et mauvais gestes ou encore l’état de son compte bancaire. On parle alors de crédit social. Le fait que ce soit une dictature signifie que la présence de l’IA doit être assez éloigné des questions de protection des droits de l’homme, de liberté individuelle, et de protection des données personnelles. Est-ce que cela peut-être une source d’inquiétude

L’inquiétude de l’utilisation de l’IA pour la justice 

La justice n’est pas qu’une application des textes, elle nécessite une interprétation, une compréhension du contexte, d’une prise en compte de différents critères telle l’histoire des victimes et de l’accusé, qui en fait une spécificité pour chaque cas... D'où l’importance de respecter une hiérarchisation des peines, revendiquée en son temps par Beccaria. Aurélie Jean, docteur en sciences et entrepreneure, fait d’ailleurs référence à son œuvre majeure Des délits et des peines, Payot-Rivages 2014, qui a posé les grands principes du droit pénal moderne. Une piste serait de restreindre le champ d’application de l’IA, pour se concentrer sur des fonctions définies. 

Qu’en est-il de l’IA en Europe, en France et aux Etats Unis ? 

Beaucoup d’européens, dont des Français vont travailler dans la Silicon Valley, tels Grégory RenardYann Le Cun, du fait de la liberté accordée aux jeunes chercheurs et aux budgets alloués à la recherche. En  Europe, des collaborations se font à l’international, notamment concernant le RGPD, mais les développements sont réalisés principalement en Chine et aux Etats Unis où les sources de financement sont diversifiées : d’une part par des centres de recherche, d’autre part par des fonds privés. En Europe, les budgets sont encore insuffisants. Pour rattraper le retard, les grandes fortunes devraient davantage s’intéresser à l’IA, qui est un secteur porteur. Il existe un vrai rayonnement à l’international pour les talents.

Producteur : TV5MONDE

Publié le 23/11/21

Modifié le 23/11/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau
Reprise de lecture Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !