Vidéo : Irena, l'héroïne oubliée

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Arts et culture06:38Publié le 12/03/2021

Irena, l'héroïne oubliée

Culture Prime

On ne compte plus les héros de la Seconde Guerre mondiale, mais il est une femme épargnée de la mémoire qu’il est pourtant important de se souvenir : Irena Sendler. Catholique et résistante polonaise, Irena est la sauveuse de milliers d’enfants juifs de Varsovie. Si les livres d’histoire en parlent peu, le scénariste de Jean-David Morvan raconte sa vie dans une bande dessinée. Découvrez Irena, l’héroïne oubliée.

Irena Sendler, héroïne de la Seconde Guerre

En Pologne, 400 000 juifs de Varsovie sont isolés en 1940 par les nazis dans un ghetto de 3,4 km2. Personne n’a l’autorisation d’y entrer ni d'en sortir. Seuls les travailleurs sociaux peuvent y pénétrer afin de soigner les malades touchés par le typhus, et pour éviter que la maladie ne se propage. Parmi ces travailleurs sociaux, une femme, Irena Sendler, décide de sortir clandestinement des enfants du ghetto pour les sauver. Intelligente et astucieuse, Irena use de plusieurs stratagèmes pour faire évader 2 500 enfants juifs qu’elle cache dans des familles d’accueil, ou des institutions religieuses. Elle note même le nom de chaque enfant, fait des recherches pour essayer de retrouver leurs parents, et grâce à elle, certains parviennent à rejoindre leur famille.

Irena Sendler, héroïne de bande dessinée

En 1943, Irena Sendler est arrêtée et torturée par la Gestapo. Elle réussit à s’enfuir mais les séquelles la laissent infirme jusqu’à son dernier souffle. En 1944, pendant l’insurrection de Varsovie, Irena devient infirmière et se préoccupe de la santé des gens. Mais après la guerre, les anciens résistants sont mal considérés, et l’histoire d’Irena Sendler est oubliée. La bande dessinée de Jean-David Morvan met en couleur cet exploit héroïque pour qu’on se souvienne d’Irena Sendler. Une œuvre qui cible le plus large public possible, sans limite d’âge ni censure. Pour bien relater les faits et l’ambiance de cette époque, le scénariste et son équipe étudient les photos et les documents, et vont même se rendre sur place avant de prendre leurs crayons pour dessiner cette histoire. L’héroïne catholique s’éteint après une très longue vie remplie de courage. Irena Sendler meurt le 12 mai 2008 à Varsovie à l’âge de 98 ans, mais demeure éternelle dans les pages colorées de la bande dessinée Irena.

 

Retrouvez aussi cette vidéo sur france.tv

Producteur : Culture Prime

Publié le 12/03/21

Modifié le 20/09/21

Ce contenu est proposé par