L'histoire du carburant

icone menu

Datas

Publié le 11/09/19Modifié le 06/11/19

Sur le même sujet

Eau, charbon, gasoil, essence... Au fil du temps, le carburant n'a cessé d'évoluer et de prendre différentes formes. Aujourd'hui, on parle même de biocarburants, censés offrir une alternative aux carburants polluants plus respectueuse de l'environnement. Petit tour d'horizon des combustibles, du XIXe siècle à aujourd'hui.

Quels sont les différents carburants ?

Le mot « carburant » vient du latin carbo, ce qui signifie « charbon ». Le tout premier carburant date de 1804. Il alimentait les locomotives. Il s'agissait tout simplement d'eau chaude. Mais assez vite, l'eau est remplacée par le charbon, plus puissant et plus inflammable. La chaleur est indispensable au bon fonctionnement d'un moteur à combustion : le carburant entre et sort dans le moteur, il est compressé par des cylindres, s'enflamme et, une fois devenu gaz, le carburant est évacué. Démarrer sa voiture revient à allumer une bougie.

Aujourd'hui, le gasoil et l'essence sont les carburants les plus répandus dans nos stations-service, mais ce sont aussi les plus polluants. Une voiture française émet 2 tonnes de CO2 par an et par personne, soit ce qu'un Français devrait produire sur une année en ayant une voiture, un téléphone, une habitation, en s'alimentant, etc. Il y a donc urgence, mais heureusement, il existe des alternatives à ces carburants, comme le biocarburant composé de différents produits comme le soja, le maïs ou encore les betteraves.