Vidéo : L’hydrogène, une énergie d’avenir ?

icu.next-video

Contenu proposé par

Cnam
Culture générale06:49Publié le 02/09/2021

L’hydrogène, une énergie d’avenir ?

Au cœur du débat

Depuis quelques temps, l’hydrogène est présenté comme l’énergie propre de demain. Pourtant, elle n’est ni nouvelle, ni « verte ». Il est donc nécessaire de comprendre ses applications et son potentiel apport au mix énergétique de notre pays. C’est ce qu’explique Stéphane Lefebvre, adjoint à l’administrateur général pour la recherche, membre du laboratoire SATIE et professeur d’électrotechnique au Cnam.

Le paradoxe de l’hydrogène comme énergie « verte »

L’hydrogène est un gaz qui pourrait jouer un rôle capital contre le réchauffement climatique, car ses utilisations ne génèrent pas de CO2. Il est donc fortement mis en avant, notamment par l’Etat, et peut être une vraie source d’opportunités pour l’industrie française capable de le produire et de l’utiliser. Mais le problème, c’est que la production d’hydrogène aujourd’hui se fait surtout par vaporeformage de gaz naturels, et principalement du méthane. Il s’agit d’un procédé chimique qui consiste à chauffer ce gaz à une température extrêmement élevée (entre 700 et 1 100 degrés). Et qui émet, en termes de poids, 10 fois plus de CO2 que ce qu’il ne produit d’hydrogène. De par sa production, celui-ci n’est donc pas réellement une énergie « verte ».

Alors, pourquoi favoriser l’hydrogène ?

L’idée des plans de relance des pouvoirs publics de la plupart des pays développés est de favoriser les sources d’énergies renouvelables, comme les énergies solaires photovoltaïques et éoliennes. Et utiliser les surplus de ces énergies pour produire de l’hydrogène via des électrolyseurs, c’est-à-dire en séparant les atomes d’hydrogène et d’oxygène de molécules d’eau grâce à un courant électrique. On parle de « Power to Gas ». L’hydrogène ainsi produit pourra être stocké, transporté, et utilisé. Il pourra être transformé en électricité grâce à des piles à combustible et alimenter des quartiers et des bâtiments. Cependant, cela reste plus compliqué pour les transports. En effet, le nombre de véhicules fonctionnant à l’hydrogène est de plus en plus important, et il faudrait donc démultiplier les sources d’énergies renouvelables nécessaires pour le produire.

Un équilibre à trouver entre les énergies, pour un avenir plus vert

L’hydrogène n’est donc pas la solution unique, mais l’une de celles qui devront être mises en œuvre pour obtenir un mix énergétique sans émission de carbone. Il existe d’autres possibilités de production, comme l’idée de « Power to Gas to Power », où l’hydrogène produit par les électrolyseurs pourra soutenir le réseau électrique en cas de faibles quantités d’énergies renouvelables disponibles. Les différentes énergies devront être abordées d’un point de vue global pour déterminer la production et l’usage de l’hydrogène. Une énergie qui, en tout cas, ouvre de nouvelles perspectives intéressantes pour l’avenir, avec de nouvelles technologies à développer, et des nouveaux métiers à créer et sur lesquels se former.

Producteur : CNAM

Année de copyright : 2020

Publié le 02/09/21

Modifié le 03/09/21

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau
Reprise de lecture Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !