L'incroyable projet Atlantropa

Clin d'œil en Méditerranée
Publié le 22/02/19Modifié le 05/03/19

Sur le même sujet

L'incroyable projet Atlantropa

Avez-vous déjà entendu parler d’Herman Sörgel, non ?

Il a pourtant failli changer la face du monde. Nous sommes en 1928 et en Europe, le chômage est au plus haut et les tensions diplomatiques augmentent. Alors, Herman Sörgel, un architecte allemand présente au monde l’incroyable projet Atlantropa.

  • Son objectif : garantir la paix.
  • Comment ? En reliant physiquement l’Europe et l’Afrique.
  • Voilà en quoi consiste le projet. Il faut d’abord construire un barrage sur le détroit de Gibraltar, il fera 35 km, sa construction prendra 10 ans et une tour culminera à plus de 400 mètres de haut. Un second barrage entre la Sicile et la Tunisie et un dernier, au détroit des Dardanelles finiront complètement de fermer la Méditerranée, la coupant en 2 bassins qui s’assècheront lentement. Le niveau de la mer va alors baisser de 80 cm par an et après 200 ans, elle aura perdu 20%.
  • Evidemment, il faudra construire de nouveaux ports et sauver des ports historiques comme Venise ou Gênes grâce à des digues. Mais à terme, une surface de terre exploitable plus grande que la France sera récupérée sur la mer. Le projet prévoit aussi de relier Berlin, Rome, Tunis et Le Cap par des trains. Ainsi que la production d’électricité, grâce aux lacs d’Afrique.
  • Pour finir, un dernier barrage sera construit sur le fleuve Congo et l’immense lac artificiel obtenu permettra d’irriguer le Sahara et d’en adoucir le climat.

Bilan du projet : de l’énergie hydraulique bon marché pour l’Europe grâce aux barrages. L’équivalent de 31 centrales nucléaires mais aussi du travail à profusion et de nouvelles terres exploitables. Et tout cela en obligeant les pays européens à travailler ensemble. Enfin, le monde comptera désormais 3 continents qui se seront équilibrés : l’Amérique, l’Asie et Atlantropa.

Herman en est persuadé, Atlantropa c’est le seul avenir possible pour le monde. Et son projet suscite un certain engouement. En 1929, il est invité à exposer son projet à l’exposition universelle de Barcelone et en 1939, c’est à la ville de New-York qu’il le présente.

Et c’est plein d’espoir, qu’Herman Sörgel propose son Atlantropa à Hitler mais celui-ci croit davantage à une expansion de l’Europe vers l’ouest.

Peut-on seulement imaginer le visage qu’aurait présenté le bassin méditerranéen après un tel projet ? La catastrophe écologique est facilement imaginable sans oublier le climat qui aurait été impacté et les risques sismiques accrus.

Le 25 décembre 1952, Herman est renversé par une voiture dans des circonstances pas très claires mais son rêve ne lui survivra pas. L’arrivée de l’énergie nucléaire et plus généralement les séquelles de la Seconde guerre mondiale qu’il avait tant espéré éviter auront finalement définitivement raison d’Atlantropa.

Réalisateur : Laure Coeroli Fernandez

Nom de l'auteur : Anne-Laure Gérôme

Producteur : France 3 Corse ViaStella

Diffuseur : France 3 Corse ViaStella

Année de copyright : 2018

Année de production : 2018

Année de diffusion : 2018

Voir plus

Retrouve ce contenu dans :