Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

La 3D dans un dessin animé

C'est pas sorcier
Publié le 19/05/16Modifié le 30/10/19
sso_title
sso_description

Pour comprendre un dessin en 3D, comparons avec un dessin classique en 2D. On constate qu’il existe en longueur, en largeur mais pas en profondeur. Pour créer du relief et de la profondeur, les concepteurs utilisaient des planches qu’ils superposaient, créant ainsi des arrière-plans et seuls les contours du personnage principal changeaient. Cependant la caméra n’avait pas la possibilité de tourner autour du personnage ou des éléments de décor, il fallait donc tout redessiner. Cela explique la rareté de ce type de mouvement caméra sur un film d’animation en 2D. La 3D a ainsi ouvert de nouvelles perspectives puisque elle peut tout filmer sous toutes les coutures. 

Pour jouer avec le Petit Prince, tu peux apprendre le fonctionnement d'une éolienne dans le Petit Prince et le vent.

 

Réalisateur : Isabelle Hostalery

Producteur : FTV, MFP, FTD

Année de copyright : 2010

Année de production : 2010

Voir plus