Vidéo : La baie de Somme : un joyau de la nature

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Sciences de la vie et de la Terre02:57Publié le 20/06/2022

La baie de Somme : un joyau de la nature

C Jamy, les extraits

Depuis 1999, la baie de Somme appartient au club très fermé des plus belles baies du monde, au même titre que la baie d’Halong au Vietnam, ou la baie du Mont-Saint-Michel en Normandie. Située dans les Hauts-de-France, elle s’étend entre la pointe de Saint-Quentin et celle du Hourdel, sur une superficie de 70 km². Jamy nous fait découvrir ce joyau de la nature. 

La baie de Somme entre fleuves et mer

Dans la baie, la Somme, un fleuve local, se jette dans la Manche en formant une belle échancrure. Il est rejoint au nord par la Maye et le Dien. Ce sont aussi des fleuves, des fleuves côtiers : ils naissent près de la côte et se jettent dans la mer. Les eaux douces de ces trois fleuves s’y mélangent pour former des eaux saumâtres, des eaux salées, mais un peu moins que la mer. Les alvins, c’est-à-dire les tout jeunes poissons, ainsi que certains mollusques et crustacés, adorent ce milieu.

La baie de Somme au fil du temps

Mais la baie de Somme n’a pas toujours eu ce visage :

  • à l’époque romaine, c’était une multitude de petits chenaux, d’îles et d’îlots. Il y a toujours eu un marnage très important ici.
  • aujourd’hui entre la marée haute et la marée basse, le niveau de l’eau oscille entre 5 et 10 M, ce qui a permis à l’eau de pénétrer profondément dans les terres. Mais au fil du temps, les allées et venues ont façonné le paysage. La mer a déposé des sédiments qui ont fini par combler les petits cours d’eau, voire créer des dunes.

L’homme a également beaucoup contribué à l’ensablement de la baie :

  • dès le Moyen Âge, on assèche les terrains pour les rendre cultivables. On creuse des canaux pour drainer l’eau, on élève des digues pour faire barrage à la mer.
  • pour faciliter la navigation, la Somme a été canalisée à partir de 1850. Résultat l’eau des fleuves n’emprunte plus qu’un seul et unique passage, tandis que les terres de part et d’autre sont désormais cultivées.
  • aujourd’hui, la baie est beaucoup moins étendue qu’il y a 2 000 ans. Elle se caractérise par un chenal dont les berges sont recouvertes par l’eau à marée haute, à l’origine de deux milieux : la Slikke, une zone de vasière, et le Schorre ou Mollière, des prés salés, qui eux ne sont recouverts par la mer, que lors des grandes marées.

Crédits images : © AKG-IMAGES / PHOTO 12 / SHUTTERSTOCK / DR

Producteur : Elephant Adventures

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Année de diffusion : 2022

Publié le 20/06/22

Modifié le 23/06/22

Ce contenu est proposé par