Vidéo : La fin de la mine, la fin d’une société (1973)

icu.next-video

Contenu proposé par

INA
Culture générale02:21Publié le 27/08/2021

La fin de la mine, la fin d’une société (1973)

Mémoires de mines

La concurrence des pays étrangers, la mécanisation des mines et l’arrivée du pétrole annoncent le déclin de la production de charbon en France. Dans cette archive de 1973, un ancien mineur du coron de Billy-Montigny évoque sa vie après la mine. 

La reconversion professionnelle des mineurs 

La fermeture progressive des mines du bassin du Nord-Pas-de-Calais oblige les mineurs à anticiper leur reconversion professionnelle. Sur la base du volontariat, certaines compagnies minières assurent cette transition : la journée, le mineur travaille. Le soir, il suit des cours pour apprendre un métier. En 1971, l'Etat crée un dispositif de formation professionnelle pour encourager ces reconversions. « Moi, mon avenir, disons que personnellement, je n’ai peut-être pas encore envisagé de quitter mon métier de mineur, parce que je n’ai pas encore trouvé », comme l'explique l'intervenant du reportage. Malgré les dispositifs de l'Etat, la majorité des mineurs peinent à entamer une reconversion.

L’avenir des enfants de mineurs 

Le métier de mineurs se transmet de père en fils. Au XIXsiècle, les galibots (le nom donné aux enfants dans les mines) travaillent dès l’âge de 8 ans. En 1892, le travail est interdit aux enfants de moins de 13 ans. En 1946, les Houillères du bassin du Nord-Pas-de-Calais mettent en place le CAP mineur afin que les enfants se forment au métier. La fin du reportage montre des enfants de mineurs dans le coron de Billy-Montigny : une chose est sûre pour leur avenir, ils ne travailleront plus à la mine. 

 

► Pour en savoir plus, découvrez notre programme Mémoires de mines

Producteur : INA

Année de copyright : 1973

Année de production : 1973

Publié le 27/08/21

Modifié le 22/09/22

Ce contenu est proposé par