vidéo suivante

Contenu proposé par

France Médias Monde
sso_title
sso_description
Histoire01:34

Nelson Mandela : la libération en 1990

Sur les traces de Mandela

11 février 1990. Nelson Mandela est libre, après vingt-sept ans de détention.

Vers la fin de l’apartheid en Afrique du Sud

En ce début d’année 1990, l’Afrique du sud est en ébullition. Le système d’apartheid qui régit la vie de ce pays depuis 1948 craque de toutes parts. La pression internationale pour que le pays mette fin à ce système dit de « développement séparé », dans les une ségrégation raciale stricte, est énorme. En coulisses, le président Frederik de Klerk négocie avec le prisonnier Nelson Mandela, dirigeant historique du Congrès nationale africain (en anglais African National Congress : ANC). Le 2 février 1990, le président Frederik de Klerc légalise l’ANC, interdit depuis 1960.

Nelson Mandela, une vie de combat

Il est 16h15, le 11 février, lorsque Nelson Mandela sort de la prison de Pollsmmor, dans la banlieue du Cap, après vingt-sept ans de détention. Cet homme de 71 ans, né le 18 juillet 1918, est alors le plus célèbre prisonnier politique du monde. Sa libération est saluée avec enthousiasme dans de nombreux pays.

Prince de sang chez les Xhosas, avocat de métier, homme politique, tribun remarquable et d’une force de caractère hors du commun, Nelson Mandela a résisté à un régime prouvant. Une fois libre, il continue à négocier, au-delà de son cas personnel, l’évolution de son pays. Il entreprend avec le président sud-africain Frederik de Klerk un long chemin vers plus de justice. Ils obtiennent ensemble le prix Nobel de la paix en 1993.

Elu président de la République d’Afrique du Sud en 1994, poste qu’il occupe jusqu’en 1999, Nelson Mandela meurt le 5 décembre 2013 à 95 ans, à Johannesburg.

Nom de l'auteur : Ariane Poissonnier

Producteur : RFI

Année de copyright : 2018

Publié le 11/12/19

Modifié le 24/08/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par