Vidéo : La libération

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire04:38Publié le 25/02/2016

La libération espérée depuis 1943 était arrivée enfin durant l'été 1944. Les acteurs décisifs de la Libération étaient le plus souvent les forces alliées anglo-saxonnes, parfois françaises. Les explosions de joie des Français pouvaient cependant s'accompagner de violences contre les collabos, comme l’explique l’historien Jean-Pierre Azéma et des témoins de l’époque.

A la Libération, de la joie et de la douleur

A la Libération, les Français acclamaient et embrassaient les résistants et les Alliés. Beaucoup de photos et de vidéos d’époque, comme celles de la libération de Paris, attestent de cette gratitude envers les libérateurs. Soulagés d’être en vie après tant d’années d’épreuves, beaucoup de Français partageaient leur joie extrême.

Mais cette euphorie n’était pas sans douleur. Il manquait trop s’absents, retenus dans le Reich : 950 000 prisonniers de guerre, 550 000 requis du STO, 70 000 déportés politiques, 76 000 juifs et près de 200 tsiganes, dont on ignorait le sort.

Les explosions de joie pouvaient donc s’accompagner d’un sentiment d’une grande violence jusqu’alors refoulée. Cette violence s’exercait contre les collaborateurs, c’est-à-dire celles et ceux qui s’étaient engagés aux côtés de l’occupant nazi. C’était le début de l’épuration.

Réalisateur : Emmanuel Breton

Producteur : Tetra Media Fiction, France Télévisions

Année de copyright : 2013

Année de production : 2013

Publié le 25/02/16

Modifié le 14/01/22

Ce contenu est proposé par

Mes favoris !
Nouveau
Mes favoris !
Retrouve cette vidéo sur
ta page « Mes favoris »
Envie d'y mettre plus de 3 contenus ? Rien de plus simple, il suffit de créer ton compte !
J'ai déjà un compte
Nouveau
Reprise de lecture Crée ton compte pour reprendre la lecture de cette vidéo facilement !
Retrouve cette vidéo dans Mon historique pour reprendre sa lecture quand tu le souhaites !