Vidéo : La révolution de l’hygiène au XIXe siècle

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire02:08Publié le 01/06/2022

La révolution de l’hygiène au XIXe siècle

C Jamy, les extraits

Au XIXe siècle, grâce aux progrès de la médecine et de la microbiologie, on assiste à une véritable révolution sanitaire à l’hôpital, dans les logements et dans l’aménagement des villes. La journaliste Laura Migret raconte comment l’hygiénisme s’est imposé pour sauver des millions de vies.

L’importance du lavage des mains

A partir du XIXe siècle, on commence à comprendre la transmission des maladies infectieuses. En 1846, Ignace Semmelweis, obstétricien dans une grande maternité de Vienne en Autriche, remarque que dans l’aile gérée par des étudiants en médecine, la fièvre puerpérale tue davantage de patients. Intrigué, il se rend compte que les médecins enchaînent autopsies et accouchements sans se laver les mains entre les deux opérations. Il impose alors un lavage des mains systématique. Résultat : le taux de mortalité des patientes est divisé par dix.

La découverte des microbes

Malgré les résultats spectaculaires, Ignace Semmelweis ne peut rien démontrer, car les microbes n’ont pas encore été découverts. C’est seulement en 1862 que Louis Pasteur prouve l’existence des micro-organismes. Et le mot « microbe » apparaît en 1877. Inspirés par ces découvertes, des chirurgiens anglais comme Joseph Lister créent des protocoles de désinfection du matériel d’opérations et recommandent l’utilisation de bandages propres. Avant cela, on utilisait de vieux draps pour panser des plaies.

L’assainissement des villes

En parallèle des progrès médicaux, les urbanistes travaillent à l’assainissement des villes. Au milieu du XIXe siècle, beaucoup sont insalubres. L’air est pollué, les rues sont jonchées de déchets et l’eau est souvent contaminée. A Paris, les préfets transforment la ville. Le comte Rambuteau installe des pissotières publiques et crée des parcs. Le baron Haussmann perce les grands boulevards bordés d’immeubles spacieux. Et Eugène Poubelle rend obligatoires les bacs à ordure au bas des logements et le raccordement à l’égout.

A l’aube du XXe siècle, la santé publique devient un enjeu politique, car il faut des ouvriers et des soldats en bonne santé.

 

Crédits images : ©AKG-IMAGES / MIXKIT / PHOTO 12 / PEXELS / PIXABAY / SHUTTERSTOCK / DR

Producteur : Elephant Adventures

Année de copyright : 2022

Année de production : 2022

Publié le 01/06/22

Modifié le 09/06/22

Ce contenu est proposé par