Vidéo : La soumission des Indochinois au colonialisme

icu.next-video

Contenu proposé par

France Télévisions
Histoire05:43Publié le 07/10/2021

La soumission des Indochinois au colonialisme

Colonisation, une histoire française

19 millions d’Indochinois soumis à 25 000 Français qui possèdent le pouvoir politique et économique, avec à peine 6 000 militaires et 3 000 fonctionnaires, pour l’ensemble territoire. Les colons profitent largement des richesses du pays, à commencer par la captation des matières premières, qu’ils investissent et organisent pour leur profit. Le port de Saïgon, expédie vers la Métropole des millions de tonnes de riz, de caoutchouc, de charbon. 

Un pillage des ressources naturelles 

  • Les mines de charbon à ciel ouvert, près de la Baie d’Along à Hongay. Les ouvriers indochinois, les coolies, travaillent dans des conditions de vie très difficiles. La mécanisation mise au point par les Européens permet de récupérer les minerais, sans s'arrêter.  
  • Les Plantations d’hévéa près de Saigon. Une manne pour les colons, la production est multipliée par trois, pour suivre la demande de pneumatiques en Europe. Les plantations sont de plus en plus grandes, et il faut engager de plus en plus de coolies, venus de toute l’Indochine. Ce prolétariat se retrouve sans droits, corvéables et quasiment en esclavage. 

Un code du travail, pour les coolies des grandes plantations d’hévéa, de thé et de charbon 

Nommé gouverneur général en Indochine, Alexandre Varenne rédige un code de recrutement, qui comprend un contrat avec salaire et temps de travail. Les droits sont inférieurs à ceux de la métropole, mais c’est une grande avancée en Indochine. L’idée est de former une élite locale, les indigènes auront alors accès à certains postes administratifs français.

L’impossible réforme de la colonisation 

Mais les colons ne sont pas pour ces évolutions, et refusent le code qui protège leurs salariés et  qui donne d'avantage d’autonomie aux indochinois, avec le spectre de l’indépendance. S’en suivent de multiples campagnes pour attaquer et calomnier Varenne. Le gouverneur se rend alors à l’évidence : il est difficile de lutter contre le lobby des colons. La réforme de la colonisation est désormais impossible d’Alger, à Hanoï et dans tout l’empire français. 

Réalisateur : Hugues Nancy avec l’aimable autorisation de Gaumont Pathé

Producteur : Agat Films & cie avec l’aimable autorisation de Gaumont Pathé

Année de production : 2020

Publié le 07/10/21

Modifié le 08/10/21

Ce contenu est proposé par