Logo Lumni

Oups, veuillez renseigner une adresse email valide

France Télévisions et l’INA traitent votre adresse e-mail afin de vous adresser respectivement les newsletters Lumni et Lumni Médiateurs FTV, la newsletter Lumni Enseignants INA. Pour exercer vos droits sur vos données personnelles, cliquez sur le lien de désabonnement intégré dans les newsletters ou contactez FTV ou l’INA. Pour en savoir plus, voir les politiques de confidentialité de FTV et de l’INA.

bouton de recherche

Contenu proposé par

France Télévisions
Arte
sso_title
sso_description
Histoire05:12

La voiture au journal télé

JT'm

La voiture au journal télévisé, ça fait 70 ans que ça dure ! Quelles que soient les époques, les chaînes, les plateaux, les présentatrices et les présentateurs, au JT, on a toujours adoré parler bagnole !

Dans les premiers temps du JT, la bonne volonté des équipes ne compense pas leur manque de budget pour aller tourner hors de Paris. Alors elles se ruent sur les grands rendez-vous de la capitale, comme le salon de l’auto. Une belle occasion de faire des images bon marché. Les caméras se faufilent dans les allées pour nous montrer les dernières curiosités. Des bolides irréels que l’on ne verra jamais sur les routes. Et, bien sûr, les politiques qui viennent prendre leur bain de foule et d’image entre deux inaugurations. Mais les salons de l’auto sont aussi des occasions de pousser des cocoricos et de vanter les mérites de l’automobile française. 

Sur les routes et au JT, toujours plus de voitures

Dans les années 1950 et 1960, nos voitures cartonnent et, au JT, on retrouve régulièrement des annonces de nouveaux modèles. Elles ressemblent franchement à des publicités tout juste déguisées. Dans nos villes, on va jusqu’à arracher les voies de tramway pour faire place nette à nos fidèles voitures individuelles ! Et ça ne plaît pas à tout le monde. Le tout-voiture est bientôt inarrêtable. En 1967, le parc automobile français atteint 12 millions de véhicules. Pour absorber le trafic, on ne cesse de construire des autoroutes, qui deviennent rapidement payantes d’ailleurs. On nous explique que les péages financeront le développement du réseau. Ils deviennent une vraie manne pour l’Etat… jusqu’à leur privatisation massive en 2005. Une privatisation qui n’aura pas que des avantages…

Quand le journal tv sensibilise aux dangers de la route

Les autoroutes sont chères, mais les Français les adorent. Ils y roulent sans limitation de vitesse jusqu’en 1974. Pourtant, les dangers de la route sont bien mis en avant dans les JT du début des années 50. Mais la pression médiatique n’est visiblement pas assez forte pour impressionner le conducteur français.

Il faudra attendre l’année 1972 et son record absolu de morts sur les routes pour que les choses bougent. Le journal télé relaie alors les efforts du gouvernement pour sensibiliser le public. Les images sont impressionnantes... et, parfois, presque insoutenables. Le JT joue ici son rôle de pédagogue populaire en expliquant les nouvelles mesures de sécurité. Des sacrifices qui portent leurs fruits, avec une mortalité divisée par cinq depuis les années 1970, lorsque la ceinture et la limitation de vitesse sur autoroute sont devenues obligatoires. Réjouissons-nous donc : la voiture coûte de moins en moins de vies.

La voiture, un enjeu économique et financier

En revanche, elle coûte de plus en plus cher. Avec les chocs pétroliers de 1973 et 1979, la voiture devient une charge financière qui nous obsède. Les images évoquant le plaisir de conduire ont désormais cédé la place aux gros plans sur les pompes à essence. Lorsqu’ils nous annoncent les hausses du prix des carburants, les présentateurs de JT jouent la compassion avec les Français. Le gouvernement et le JT rabâchent à haute fréquence que tout est la faute des pays producteurs de pétrole. Et, pour l’Etat, ce serait simplement aux Français de réduire leur consommation.

Progressivement, le ton change lorsqu’il s’agit de parler voiture au JT. L’image de l’industrie française s’entache quelque peu au fil des sujets annonçant les grèves, les délocalisations et les vagues de licenciements. Des sujets qui jalonnent une crise durable de la construction automobile, qui a perdu deux-tiers de ses emplois depuis quarante ans. Fort heureusement, il y aura toujours l’innovation pour célébrer nos fleurons industriels. Et la voiture reste une source intarissable de visions futuristes pour un JT qui adore entrevoir l’avenir. Ah la voiture du futur, en voilà une qui n’a jamais arrêtée de nous fasciner ! Tout comme le JT finalement !

 

Retrouvez les autres épisodes de la série JT’m : 11 épisodes qui relatent le traitement, dans le journal télévisé, de grands sujets de société.

Réalisateur : Benjamin Hoguet

Nom de l'auteur : Benjamin Hoguet

Producteur : France Télévisions, INA

Année de copyright : 2019

Année de production : 2019

Publié le 03/06/19

Modifié le 14/11/19

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par