Vidéo : Le club Lumni du 12 octobre

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Emissions Lumni01:14:07

Le club Lumni du 12 octobre

Le club Lumni

Dans Le Club Lumni, les professeurs et les experts te font découvrir les probabilités grâce au jeu des petits chevaux et une artiste contemporaine qui a réalisé de très très grandes chaussures... Mais aussi, ils t’apprennent une astuce pour mettre « -é » ou « -er » à un verbe du premier groupe et à exprimer en anglais la météo.

 

Français : « é » ou « er » ?

« é » ou « er »  sont des homophones. Les homophonessont des sons identiques mais ils s’écrivent différemment et ont des orthographes différentes.

 

Lorsque tu tombes sur « er », le mot est un verbe du premier groupe à l’infinitif.

Exemple : manger, penser, rêver, etc.

 

Lorsque le verbe se termine par « é », « és », « ée », « ées », il s’agit de la terminaison du participe passé d’un verbe du premier groupe.

Exemple : mangé, pensé, rêvé, etc.

 

Lors d’une dictée, comment savoir si on met « er » ou « é » ? Voici une astuce simple : tu remplaces le verbe qui se prononce (é) par un verbe du troisième groupe à l’infinitif (en -ir, oir ou en -re) comme « prendre », « dormir », « écrire ». Si ce remplacement avec un ce verbe du troisième groupe à l’infinitif ne change pas le sens grammatical, alors tu écris ton verbe initial en « er » parce que c’est l’infinitif. À l’inverse, si le sens grammatical te semble étrange, alors tu vas utiliser « é ».

 

Exemple :

Elles sont install  - ées ou er ?

Remplacement par un verbe du troisième groupe à l’infinitif : Elles sont vendre ?

La phrase ne fonctionne pas. On dirait plutôt « Elles sont vendues ».

Donc, on écrit : Elles sont installées.

 

Ce soir, je vais dans -é ou  -er ?

Remplacement : Ce soir, je vais vendre.

Ici le sens grammatical est correct. Donc, on dira écrit : « Ce soir, je vais danser. »

Mathématiques : jeux et probabilités

Au jeu des petits chevaux, il faut que ton dé tombe sur le 6 pour sortir tes chevaux de l’écurie. Le 6 est-il plus difficile à obtenir que les autres chiffres ?

Pour le savoir, on va utiliser les probabilités.

 

Voici une expérience : Cyril a lancé 10 fois son dé. Il est tombé qu’une seule fois sur le chiffre 6. À l’inverse, Nicolas est tombé à trois reprises sur le chiffre 6.

Ce n’est pas avec 20 lancés de dé qu’on peut déterminer s’il est plus difficile ou non de tomber sur le chiffre 6. On essaie avec 1 000 lancés. 

Voici les résultats :

1 = 169 fois

2 = 166 fois

3 = 160 fois

4 = 166 fois

5 = 170 fois

6 = 168 fois

 

On remarque que chaque face ne ressort pas le même nombre de fois. Mais aussi, on remarque que les valeurs sont très proches. On peut calculer la fréquence d’apparition de chaque face pour ces 1 000 lancés. Pour la trouver, on divise le nombre d’apparition d’une face par 1 000.

Exemple :

Face 1 = sa fréquence d’apparition est de 169/1 000, c’est-à-dire 0,169. On fait pareil pour les autres faces.

Face 2 = 0,166

Face 3 = 0,160

Face 4 = 0,166

Face 5 = 0,170

Face 6 = 0,168

 

Résultat : le dé est bien équilibré. Cela signifie que chaque face a la même probabilité de sortir. Comme il y a 6 faces, chacune a 1 chance sur 6 de sortir, c’est-à-dire une probabilité de 1 sixième. Or, 1 sixième est environ égal à 0,167, nombre très proche des fréquences trouvée.

Donc, le 6 n’est pas plus difficile à obtenir qu’une autre face contrairement à ce que l’on pourrait penser.

Anglais : la chance et la météo

Comment SOUHAITER BONNE CHANCE ?

Break a leg ! → Bonne chance !

To get hurt → Se blesser

A wound → Une blessure

An Injury → Une blessure

An insult → Une insulte

To hope → Espérer

To wish → Souhaiter

In case you don’t know → Au cas où tu ne le saurais pas

Quel temps fait-il aujourd’hui ?

It’s sunny → Il fait beau

It’s cloudy → Le ciel est nuageux

It’s rainy → C’est pluvieux

It’s windy → Il y a du vent

It’s snowy → Il neige

It’s cold → Il fait froid

It’s hot → Il fait chaud

 

Pour aller plus loin, tu peux regarder ce cours sur la météo à Sydney

Histoire de l’art :  les chaussures géantes de Joana Vasconcelos

L’artiste contemporaine Joana Vasconcelos a réalisé en 2011 une sculpture intitulée Marylin. Cette œuvre a été exposée en 2012 dans la galerie des Glaces du château de Versailles. Joana Vasconcelos est une artiste portugaise, célèbre pour ses œuvres grand formats. Elle est l’une des premières femmes et la plus jeune artiste à exposer au château de Versailles.

 

Sa sculpture Marylin représente une paire de chaussure féminine : une paire d’escarpin. Elle a réalisé cette sculpture à partir de centaines de marmites. La sculpture fait 3 mètres de haut et 4 mètres de long. Dans cette œuvre, l’artiste parle de deux grands stéréotypes autour de la femme : la féminité (maquillage, talon aiguille, etc.) et l’image de la femme au foyer qui s’occuperait du ménage et de la cuisine. En mettant en avant ces clichés, l’artiste les déconstruit. Elle veut montrer que ces clichés répandus dans la société peuvent être aussi lourd que ces deux grandes chaussures de femme composées de casseroles métalliques.

 

Joana Vasconcelos a nommé cette œuvre « Marylin » en référence à Marylin Monroe, une célèbre actrice et chanteuse des années 1950 et 1960. Elle était belle, adulée et aussi moqué car elle avait une apparence considérée comme superficielle. Pourtant, elle était pourvue d’une grande sensibilité et d’un grand esprit. Cette sculpture parle ainsi de la condition de la femme dans la société. C’est donc une œuvre féministe et engagée.

 

Réalisateur : Anthony Forestier / Didier Fraisse

Producteur : France tv studio, Media TV

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Publié le 12/10/20

Modifié le 12/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par