Vidéo : Le club Lumni du 1er octobre

vidéo suivante

Contenu proposé par

France Télévisions
Emissions Lumni01:19:16

Le club Lumni du 1er octobre

Le club Lumni

Dans Le Club Lumni, les professeurs et les experts te font découvrir l’affaire Dreyfus en histoire, l’animal la gerbille et un instrument de musique créé récemment. Mais aussi, ils t’apprennent à exprimer en anglais les lettres de l’alphabet.

Histoire : qui a écrit « J’accuse » ?

Émile Zola (1840-1902) est l’auteur de cette phrase. C’est un écrivain engagé c'est-à-dire qu'il a mis son art au service d’une cause. Dans ses livres, Émile Zola dépeint la société française du XIXème siècle. Il a décrit la dureté de la vie des ouvriers dans L’Assommoir, la difficulté à travailler dans les mines dans Germinal, les transformations de Paris Au Bonheur des dames, l’invention du chemin de fer dans La Bête humaine, etc. Il est aussi un écrivain reconnu de son vivant. Durant sa vie, il a lutté contre une grande injustice : l’affaire Dreyfus.

 

En 1894, Alfred Dreyfus, un officier de l’armée française, est accusé à tort d’espionnage en faveur de l’Allemagne. Il est alors chassé de l’armée et emmené au bagne de Guyane. Alfred Dreyfus est juif à une époque où une partie de la société française est antisémite, c’est-à-dire raciste contre les personnes de confession juive. Alfred Dreyfus est victime d’antisémitisme. En effet, on s’aperçoit très vite qu’il est innocent et qu’on a même fabriqué de fausses preuves pour l’accuser. Pendant ce temps-là, le vrai coupable court toujours. Son procès militaire avait eu lieu à huis clos, c’est-à-dire que ni la presse, ni des témoins n’y assistent.

 

Heurté par cette injustice, Émile Zola écrit en 1898 un article dans le journal L’Aurore avec pour titre « J’accuse ». C’est une lettre ouverte, c’est-à-dire une lettre publique, adressé au président de la République de l’époque, Félix Faure. L’écrivain y accuse des hauts gradés de l’armée et des politiciens de faire partie de ce complot.

 

Pour cet article, la justice condamne Émile Zola. Il se réfugie à Londres. Mais, grâce à ce procès, l’affaire Dreyfus est rendue publique et elle devient un scandale. Il y a eu des grandes manifestations en France pour défendre Alfred Dreyfus. La justice française a été montrée du doigt à l’étranger. En 1899, Alfred Dreyfus est finalement gracié, c’est-à-dire que le gouvernement l’a pardonné. Quelques années plus tard, il est reconnu innocent et il est réhabilité. Alfred Dreyfus réintègrera l’armée. Aujourd’hui, cet événement illustre le rôle de la presse dans une démocratie, à savoir dénoncer et alerter l’opinion lorsqu’il y a des situations scandaleuses.

Animaux : la gerbille, un rongeur sauteur

La gerbille ressemble à un kangourou et à un écureuil. Ce rongeur fait partie de la famille des muridés, comme la souris, le rat et le hamster. Son vrai nom est la gerbille de Mongolie car elle est originaire des plaines désertiques de ce pays, situé entre la Chine et la Russie.

 

La gerbille a la particularité d’avoir de grandes jambes et des petits bras. La raison : c’est un animal d’abord sauteur et fouisseur, c’est-à-dire qu’il creuse dans le sol pour emmagasiner des choses. Grâce à ses grandes pattes, elle peut sauter jusqu’à 45 cm. Sa très grande queue lui sert de gouvernail quand elle saute et de support quand elle s’assoit. Ses petites pates avant lui servent à manipuler sa nourriture et à creuser des galeries.

 

Autre particularité : la gerbille pleure des larmes rouges. Ces larmes sont secrétées par la glande de Harder, située au coin interne de l’œil. Ces larmes sont riches en lipides (graisse) et en porphyrine. C’est le pigment qui donne la couleur rouge du sang. Cette larme lui sert à lubrifier et à protéger ses yeux. Elle pleure aussi par le nez, ce qui fait que son nez peut devenir rouge. Pour faire sa toilette, elle étale ses larmes et sa salive sur son corps. Cette action lui permet une thermo-régulation, c’est-à-dire qu’elle maintient la température de son corps.

 

C’est un animal très curieux et très famille. Elle n’aime pas vivre seule. Il faut donc en prendre deux. Tu l'adoptes, tu peux vite devenir son ami. Tu peux même lui apprendre quelques tours, comme se dresser ou aller dans des tubes. La gerbille vit cinq ans, plus qu’un lapin ou un rat.

Anglais : les lettres de l’alphabet, la gentillesse et la méchanceté

Gentillesse et méchanceté

To take the high road → Bien se comporter quand les autres ne se comportent pas bien

To forget about troubles → Oublier les soucis

To make peace with everyone → Faire la paix avec tout le monde

Kindness → La gentillesse

Nice → Sympa/ Gentil

Mean → Pas sympa

Don’t worry ! → Ne t’en fais pas !

Prononcer les lettres de l’alphabet

Grey= [ei] → Gris

Le A se dit « ei »

Le H se dit « eidj »

Le J se dit « jey »

Le K se dit « key »

 

Green = [i : ] → Vert

B (bi)

C (si)

D (di)

E (i)

G (dji)

P (pi)

T (ti)

V (vi)

Z (zi)

 

Red = [e] → Rouge

F (ef)

L (el)

M (em)

N (en)

S (ess)

X (ex)

Z (zed)

 

Z (zed) est la prononciation britannique.

Z (zi) est la prononciation américaine.

 

Yellow= [əo] → Jaune

O (ow)

 

Blue = [u :] → Bleu

Q (qiou)

U (you)

W (doble you)

Musique : découvre le handpan

Le handpan est un instrument de musique inventé en 2000 par un couple suisse, Sabina Schärer et Felix Rohner. Depuis, il a séduit beaucoup de personnes car le son est très beau. On y joue en tapant avec le bout des doigts sur les bords des trous.

 

Le handpan est composé du ding sur lequel on met la fondamentale, c’est-à-dire la note de base d’une gamme. Toutes les notes ne sont pas présentes sur cet instrument. Mais, le handpan a une multitude de gammes qui crée des ambiances différentes. Enfin, le handpan est une percussion mélodique sur lequel on ne peut pas faire de fausses notes.

 

 

Réalisateur : Anthony Forestier / Didier Fraisse

Producteur : France tv studio, Media TV

Année de copyright : 2020

Année de production : 2020

Publié le 02/10/20

Modifié le 06/10/20

arrow
voir plus

Ce contenu est proposé par